Magazine

Juniper et Ayla devaient devenir des écharpes ou autre accessoire de mode, leur destin a heureusement été tout autre...

Véritables stars du web, Ayla et Juniper mènent une vie douce en Norvège. Ces jolies boules de poils toutes rousses ne sont pas vraiment sauvages. Cela dit, on ne parle pas de chien, mais bien de renards apprivoisés, car n'oublions pas qu'il ne s'agit pas d'animaux domestiques. S'ils passent leur temps à dormir sur le lit, se rouler dans l'herbe, fêter leurs anniversaires, jouer et partager une glace avec le compagnon chien, se faire câliner, faire des bêtises, jouer à la balle, partir en randonnée, ils devaient connaître un tout autre destin.





Nés en captivité dans une ferme à fourrure, les deux renards ont été sauvés avant qu'il ne soit trop tard pour eux. Juniper a été recueilli à cinq semaines et Ayla à quatre. Impossible de les remettre en liberté, il ne sont plus sauvages. Leurs propriétaires les chouchoutent et les élèvent dans le plus grand respect.



De nombreux internautes suivent d'ailleurs leurs aventures sur Instagram. La maîtresse de Juniper ne s'en cache pas, elle a développé un véritable business autour de cette notoriété. En vendant des produits dérivés autour de l'animal, elle récolte des sous pour l'entretenir, car le renard demande beaucoup d'attention et de soins. Elle est également très engagée dans le combat pour sauver ces boules de poils de leur triste sort. Ayant travaillé dans le passé au sein de refuges pour renards, elle rappelle également le long parcours avant qu'un tel animal devienne sociable. Juniper lui prend 90 % de son temps. Il ne s'agit ni d'un chien, ni d'un chat, et toute personne prête à en accueillir un doivent le savoir avant de s'engager. "Les renards ne sont pas des animaux domestiques, vivre avec l'un d'entre eux implique de changer son mode de vie en fonction du sien et de l'aimer, peu importe la gravité de son comportement et parfois, cela peut être extrêmement grave", prévient-elle.