Magazine

"Même fille, même jour, même moment". Milly Smith montre comment tricher pour paraître sous son meilleur jour.

Tout le monde le sait, Instagram ne reflète pas souvent la réalité. Mais psychologiquement, ces beaux clichés, ces personnes parfaites, ces défauts gommés, nous renvoient à notre propre image. Lassée par cet idéal qu'on n'imagine pas pouvoir atteindre, par cette réalité tronquée, une jeune femme a décidé de s'attaquer au culte de la personnalité et d'aider les femmes à s'accepter. Milly Smith, qui assume son corps avec fierté, a publié sur le réseau social des photos d'elle pour prouver combien il est simple de tricher.


"Même fille, même jour, même moment. Avec un angle de caméra et des vêtements, je peux modifier mon corps de manière à ce que la société le juge plus acceptable que la photo de droite. Récemment, Instagram a été élu application la plus dangereuse pour l'image du corps et l'estime de soi. Cela ne va pas. Les médias veulent en permanence que nous soyons plus filtrés, que nous prenions la pose, que nous soyons plus musclés. Ils nous humilient, nous effraient et nous font détester nos corps, notre enveloppe naturelle. Nous nous comparons à ces photos, mises en scène et prises avec stratégie", explique-t-elle. "Débarrassez-vous des comptes qui vous font vous sentir mal, débarrassez-vous des personnes de votre vie qui ne vous rendent pas heureuse, aimée et belle. Ne les laissez pas ruiner votre vie", ajoute-t-elle.


"Votre corps change quand vous bougez. Sur ces photos, j'inspire et j'expire. Nos corps ne sont pas figés, il y a un océan infini d'ondulations et de mouvements. Ce que vous voyez sur Internet est manipulé. Rentrer dans un moule, pour apparaître plus mince, pour apparaître plus digne (aucune partie de votre corps ne peut vous rendre indigne). Ce n'est pas réel ! En réalité, 99% des images que vous voyez sont fausses. Éditées. Filtrées. Photoshopées. Mises en scène. Arrêtons de comparer et commençons à vivre. Nous somme parfaites telles que nous sommes, sous tous les angles. Nous sommes parfaites quelle que soit la pose. Nous sommes parfaites quel que soit notre poids. Nous sommes parfaites quelles que soient nos formes", explique encore la jeune femme de 24 ans qui encourage les femmes à prendre confiance en elles.