Un "appel à l'aide" découvert dans une étiquette Primark?

S.C Publié le - Mis à jour le

Magazine

Une jeune fille découvre une curieuse étiquette cousue main sur sa robe à fleurs...

MISE A JOUR : Deux autres nouveaux messages découverts sur des vêtements Primark

On ne prête pas forcément attention aux étiquettes de nos vêtements, sauf peut-être au moment de les passer à la machine à laver. C'est ce qui est arrivé à Rebecca Gallagher, une cliente de Primark, surprise de lire sur sa nouvelle robe à fleurs: "Forced to work exhausting hours" ("forcé de travailler des heures épuisantes"). « Je me suis étonnée lorsque j'ai vérifié les instructions de lavage et découvert l'étiquette », s'exclame-t-elle au Evening Post. Cousu main, « cet appel à l'aide » a troublé la jeune fille au point qu'elle a pris son téléphone et appelé la marque irlandaise pour obtenir plus d'informations à propos de ce curieux message et des conditions de travail des employés dans les ateliers de fabrication. Après une mise en attente de 15 minutes, la communication a subitement coupé.


Sachant désormais que Primark fait partie des enseignes dont les vêtements provenaient de la fameuse usine Rana Plaza qui s'est effondrée l'an dernier tuant plus de 1100 personnes, Rebecca s'est pour la première fois interrogée sur la manière dont les habits à petits prix sont fabriqués.

Selon Primark, il s'agirait d'un cas isolé. 

Or, depuis hier, d'autre cas apparaissent : deux autres messages de désespoir ont été découverts respectivement dans une robe également à Swansea et dans un pantalon acheté en Irlande. Voir notre article

Une mauvaise blague? Une manière d'interpeller? Ou un réel appel à l'aide? Le mystère reste entier... En tout cas, il rappelle d'autres messages de désespoir provenant de travailleurs du vêtement découverts ces derniers mois.