Magazine Le 21 août dernier, les Etats-Unis s'émerveillaient devant une éclipse solaire totale, la première à traverser le continent américain depuis 1918. Une jeune femme n'a pas pris les précautions d'usage et en paie aujourd'hui le prix fort.

La "Grande éclipse américaine", personne n'aurait voulu rater cela au pays de l'Oncle Sam, pas même Donald Trump qui s'était fait remarquer pour avoir regardé le phénomène à l’œil nu. Nia Payne, une jeune femme de 26 ans, a réalisé la même "prouesse" que son président durant six secondes. Mal lui en a pris car ce court laps de temps a suffi a lui fait perdre irrémédiablement la vue d'un oeil comme l'explique un article publié par JAMA Ophtalmology.

Après avoir emprunté les lunettes d'une autre observatrice, elle avait l'impression que le soleil paraissait particulièrement brillant malgré les protections oculaires. Il s'est ensuite avéré que la monture n'était pas adaptée aux standards internationaux de sécurité. Et les conséquences de cette imprudence sont graves pour la jeune femme, dont la rétine gauche a brûlé suite aux rayonnements extrêmes provoqués par la couronne lumineuse.

Il s'agit là d'une rétinopathie, avec pour symptôme majeur l'apparition permanente d'un croissant noir en plein milieu de son champ de vision. Ce dernier est apparu à peine six heures après l'exposition, forçant la jeune femme à se rendre aux urgences. C'est là que les ophtalmologues ont constaté la présence d'un croissant dans son œil.

Aujourd'hui, et sans traitement possible pour ce type de pathologie, elle vit avec cet handicap et doit adapter son quotidien, expliquant par exemple regarder tout type d'écran de très près tandis que la lecture est "la chose la plus compliquée".

© D.R.