Magazine Ce n'est pas le cas pour toutes les Journées internationales mais celle que l'on "célèbre" aujourd'hui a une histoire. La date du 25 novembre n'a pas été choisie par hasard par l'ONU pour lutter contre la violence à l'égard des femmes.

Ce jour-là, en 1960, trois sœurs ont été assassinées en République Dominicaine.

Surnommées les "Mariposas" (papillons en espagnol), Minerva, Patria et Maria Teresa Mirabal ont été massacrées à la machette puis replacées dans leur voiture.

Comme le rappelle le Huffington Post, les sœurs n'ont jamais cessé de lutter contre le dictateur Rafael Trujillo. Celui-ci commence un jour à s'approcher de la sœur aînée, Minerva. La jeune femme, qui étudie le droit à l'université et crée des liens avec des communistes, repousse le dictateur qui la révolte. Terrible conséquence pour la famille: le père est emprisonné et torturé.

© TWITTER

Les trois sœurs épousent plus tard des hommes avec les mêmes idées qu'elles et aussi révoltés face à cette injustice. Leur combat continue. En 1957, Minerva est la première femme doctorante de l'université de droit. Quand Rafael Trujillo lui remet son diplôme, il lui fait la promesse qu'elle ne pourra jamais exercer. La famille entière subit des arrestations et des tortures pendant des mois et les époux ratent un coup d'Etat.

Un soir, alors qu'elles partent rejoindre leurs maris emprisonnés via une route de campagne, une voiture leur barre la route. La nuit du 25 novembre 1960 fut sanglante et restera à jamais dans la mémoire du pays.

Pour ne pas oublier ce destin tragique, la région d'où les sœurs sont originaires porte leur nom, "Hermanas Mirabal" (les soeurs Mirabal). Aussi, le billet de 200 pesos est à leur effigie.

En 1999, l'ONU vote une résolution pour faire de la journée du 25 novembre celle de la lutte contre la violence à l'égard des femmes.

Comme le souligne le Huffington Post, cette histoire méconnue est au cœur de multiples œuvres, dont le roman de Julia Alvarez, "Au temps des papillons".

Une "grande cause" en France

L'égalité entre les femmes et les hommes sera proclamée "grande cause du quinquennat" ce 25 novembre par le président français Emmanuel Macron, qui annoncera une série de mesures pour lutter contre violences et harcèlement sexuels. Parallèlement, des manifestations se tiendront dans toute la France, secouée depuis plusieurs semaines par le scandale Weinstein.