Mode et beauté

Ce n’est pas nouveau, la célèbre marque américaine travaille d’arrache-pied pour préserver son image de marque. Exit donc les personnes qui n’ont pas les moyens de l’enseigne, les moins beaux et les plus corpulents!

« Abercrombie and Fitch ne veut pas laisser penser que n’importe qui, une personne pauvre, peut porter ses vêtements. Seuls les personnes d’une certaine stature peuvent acheter et porter le nom de la compagnie. » Voici les propos d’un des managers publiés sur le site Gather, il y a déjà trois ans. Ainsi, les produits que les clients rapportent en magasins sont immédiatement détruits, aussi minime soit le défaut. De nombreuses associations ont pourtant demandé à la firme américaine de leur offrir ces vêtements dont ils ne font plus usage. Refus catégorique !

A côté de ce scandale, on a appris dernièrement qu’Abercrombie & Fitch ne proposera plus de tailles supérieures au 38 pour les femmes. D’après Business Insider, le PDG de la marque Mike Jeffries, ne souhaite pas voir de dames rondes dans ses magasins, mais bien des personnes minces et belles pour que ses clients aient une image jeune et sexy des vêtements proposés. Les hommes, eux, sont plus chanceux. Les grandes tailles (telles que XL et XXL) existent, les sportifs musclés étant le « sex appeal » de l’enseigne. D’ailleurs, le personnel des boutiques est logé à la même enseigne : “Nous recrutons des gens qui présentent bien. Parce que des gens qui présentent bien attirent l’attention d’autres personnes qui présentent bien et nous voulons atteindre les gens qui présentent bien et rien d’autre“, expliquait en 2006 Mike Jeffries à Salon.

De moins en moins apprécié avec ses prix trop onéreux, le sexisme de ses publicités, et son complexe de supériorité, Abercrombie & Fitch finira par perdre toute crédibilité. Le pompon pour cette marque qui tente de cultiver un certain standing.