Mode et beauté Pour promouvoir la nouvelle version de sa Superstar Original 80, Adidas a embauché des "icônes de demain".

Gris métallique, la basket est portée par la mannequin et artiste Arvida Byström. La jeune femme milite contre les carcans de la féminité et contre les rôles liés aux genres.

Dans le court spot vidéo de la marque, Arvida Byström porte une paire de Superstar et montre ses jambes... et ses poils. Car la mannequin ne s’est pas épilée pour l’occasion, vu qu’elle ne le fait pas dans la vie quotidienne.

Dans le spot, elle déclare "Je pense que la féminité, c’est un concept culturel. Je pense que tout le monde peut être féminine, faire des choses féminines, et que la société actuelle a très peur de ça".

"Va te raser"

Ce spot ne fait évidemment pas l'unanimité auprès des internautes. Si la féminité a de nombreux visages et s'engage dans de nombreux combats aujourd'hui, la société reste effrayée par ce qu'elle remet en question. Les hommes sont poilus, les femmes s'épilent. Point.

Le problème c'est que les commentaires visent non seulement le fait de laisser pousser ses poils mais aussi la mannequin elle-même et Adidas par la même occasion.

"Va te raser!", "Ferme ta gueule, sale féministe imbécile, c’est moche cette merde", "Dégueulasse, proprement dégueulasse" ou encore "Eh bah maintenant c’est sûr, je ne porterai jamais d’Adidas", peut-on lire en commentaires (et encore ce sont les moins "pires").


Arvida Byström a même déclaré avoir reçu des menaces de viol dans sa messagerie privée. "Je n’imagine même pas ce que ça fait d’exister dans ce monde sans avoir tous mes privilèges. Plein d’amour, et rappelons-nous que chaque personne est différente. Et merci pour tout le soutien !" a-t-elle écrit sur son compte Instagram.

Sur ce compte justement, on peut y voir des photos où la jeune militante se montre telle qu'elle est, poils et cellulite au grand jour. Déterminée dans son engagement, Arvida ne se laissera sans doute pas démonter par ces commentaires. Surtout qu'elle est soutenue et admirée par des milliers de femmes dans le monde.