Mode et beauté

Sous l'impulsion d'hub.brussels et de la Région bruxelloise, des créateurs ont quitté la capitale allemande pour la capitale européenne. Ils nous racontent comment tout a commencé et ce que signifie le fameux style berlinois.


L'aventure a débuté comme un rencard délicieusement absurde. Il y a un an, sourires ravageurs et boîte de pralines belges sous le bras, la jeune équipe d'hub.brussels se pointait à Berlin à l'improviste. Leur but ? Séduire les meilleurs créateurs du cru pour les faire venir à Bruxelles à partir de la rentrée 2018, durant 2 mois. Baptisée "Taste.Brussels", c'est une nouvelle initiative originale de la Région pour « enrichir la variété des petits commerces » en ville. Un dîner à l'ambassade de Belgique, une analyse approfondie du marché bruxellois et 12 mois plus tard, voilà que starstyling, Farrah Floyd et of/Berlin ont leurs propres pop-up stores tout près de la rue Antoine Dansaert. Un passage obligé pour tous les modeux.

"Berlin est devenue une ville de vendus"

Quand on franchit la porte de chez Katja Schlegel et Kai Seifried, le couple qui forme starstyling, on est frappé par une invasion de couleurs pour un style sportswear unique et barré. Alors, ce serait ça le fameux style berlinois ? Oui et non. « C'est avant tout un état d'esprit », soulignent-ils d'emblée. Installés à Berlin depuis près de 20 ans, ces natifs de Stuttgart ont l'habitude de suivre leur instinct. Sans concessions. Arrivés quand la capitale allemande était encore « sauvage », ces pionniers de la mode n'avaient donc pas peur d'un nouveau défi en terre belge. « Pour nous, Bruxelles est aujourd'hui comme le Berlin de l'époque ! Un potentiel énorme et le même côté multiculturel », nous dit Kai - on se souvient qu'en 2015, le New York Times titrait déjà « Brussels is the new Berlin ».
Le changement d'air risque même de faire du bien aux créateurs qui trouvent que la hype autour de la capitale allemande l'a changée. « C'est un peu devenu une ville de vendus (sellouts). La qualité de vie a augmenté, c'est sûr, mais les loyers se sont envolés, il y a des hipsters partout, ce n'est plus tout à fait pareil », avouent-ils avec une pointe de nostalgie. Nul doute que leurs sweats à motifs, leurs t-shirts peints à la main et leur brin de folie seront accueillis avec joie. Björk et Beth Ditto de The Gossip sont déjà fans !

© La vision artistique déjantée de Katja et Kai se découvre rue Antoine Dansaert 121, à Bruxelles. - DR

Où le minimalisme chic côtoie la mode éco-responsable

Les filles d'of/Berlin et Farrah Floyd ont uni leurs forces créatives dans un seul et unique magasin, rue du Vieux-Marché-aux-Grains. Ici, l'ambiance est tout autre. Baigné de lumière et ouvert sur une arrière-cour coquette, le lieu inspire le calme. On est loin, bien loin du célèbre club Berghain. Et ce n'est pas plus mal. Une partie du shop est dédiée aux collections pour femme de Bojana Draca. La jeune Croate derrière Farrah Floyd avait hâte de découvrir Bruxelles, qu'elle ne connaissait pas. « C'est une super expérience. Je me demande comment les Bruxellois vont réagir. Les Berlinois, eux, n'aiment que le noir ! », plaisante-t-elle. Détentrice d'un master en mode écoresponsable, ses vêtements chics flattent la silhouette et respectent la planète. Sa pièce phare – noire, évidemment – est une robe composée d'une sorte de viscose, un textile végétal, d'une douceur inouïe.
De l'autre côté du pop-up store, on trouve une sélection des meilleurs objets déco et design de la capitale allemande, le concept derrière of/Berlin. Sacs, bijoux urbains et accessoires en tous genres y sont présentés avec soin. Le style berlinois, c'est donc aussi un goût pour le minimalisme. Ajoutez à cela un certain avant-gardisme et la volonté de proposer une mode plus verte, et vous aurez une meilleure idée de la chose.

© of/Berlin et Farrah Floyd proposent leur idée du style berlinois durant 2 mois. - DR

Mais ça, vous aurez l'occasion de le découvrir vous-même lors de la soirée de lancement qui a lieu ce jeudi 13 septembre à partir de 17h et ce pendant 2 mois. Où donc ? Rue Antoine Dansaert 121 et Rue du Vieux Marché aux Grains 39.