Mode et beauté

A Noël, l'atelier de la jeune créatrice belge Gioia Seghers a été cambriolé : toute sa nouvelle collection a été emportée. Afin de récolter des fonds, elle organise 4 jours de vente. Et si on l'aidait ?


Gioia Seghers est une jeune styliste belge qui a été confrontée à ce qui peut exister de pire pour une créatrice : on lui a volé l'entièreté de sa nouvelle collection à Noël. Un trésor qu'elle conservait dans son atelier, chez elle, lieu du cambriolage. Le 30 décembre sur Facebook, elle annonçait avec beaucoup de tristesse et de dignité l'impensable pour elle, concluant en mettant en avant le courage et la force des jeunes créateurs passionnés : "Notre génération d’artistes, de créateurs, de jeunes travailleurs, passionnée croit, ose, fonce et n’abandonne jamais, elle se dédie corps et âmes pour essayer de vivre de sa passion et de la partager mais ignore ce que demain lui réserve. La réalité me rappelle que sans assurance nous ne recevrons aucun dédommagement."

Pour relancer la machine et sa nouvelle collection dont il ne lui reste que des photos, (les voleurs ayant emporté avec eux toute la nouvelle collection ainsi que des tissus), Gioia Seghers organise un événement du 1er au 4 février. Cela dans le but de récolter des fonds pour se lancer dans la re-création...

4 jours pour la soutenir

© DR

Sortie de La Cambre au début des années 2010, Gioia a rapidement été remarquée par les professionnels et a reçu par exemple le prix du magazine féminin Essentielle de La Libre, le Vif Weekend Award en 2012, ... Passée chez Jean-Paul Gaultier, elle est ensuite revenue en Belgique pour y développer des collections originales, pures et pleines de poésie, qui mettent illico les femmes en valeur.

La vente aura lieu au Corner 41. Les invités pourront retrouver les anciennes collections et pourront également créer un Kimono sur mesureré, un des musts de Gioia Seghers.

>> Gioia Seghers chez Corner 41, rue du Châtelain, 41 - 1050 Bruxelles. Le jeudi 1er (10/21h), vendredi 2 et samedi 3 (10h30/18h) au dimanche 4 février (13/17h). Les inscriptions (gratuites) se font sur cette page Facebook.