Mode et beauté La marque italienne poursuit sa conquête de l'Asie et a organisé une grande exposition autour de ses manteaux qui inspirent toujours autant la planète mode.


C'est le fer de lance de la marque, là où le savoir-faire de Max Mara est poussé à son maximum : les manteaux. Oversized, ceinturés, longs, cocoon en Teddy Bear ou classique façon trench : chaque année ils se renouvellent avec la même classe folle.

Après Moscou, Pékin, Tokyo et Berlin, l'exposition Coats! de Max Mara a rejoint Séoul. Coats! c'est un peu comme si la maison italienne ouvrait les portes de ses archives et réserves pour montrer comment le manteau n'a cessé de se réinventer et comment Achille Maramotti a réussi à accaparer le pardessus masculin pour en faire une pièce iconique de la garde-robe féminine. 

Tout au long des collections, Max Mara a travaillé avec des créateurs différents qui ont tous insufflé une nouveauté tout en gardant ce "je-ne-sais-quoi"" qui fait l'ADN du manteau Max Mara. Parmi eux, Emmanuelle Khanh, Karl Lagerfeld, Jean-Charles de CastelBajac, Narciso Rodriguez, Giambattista Valli et plus récemment Proenza Schouler.

L'exposition qui a pris place sous le dôme monumental du Sanghoon Park inspiré de l'architecture utopique d'Etienne-Louis Boullée traverse 7 thèmes au travers de 90 manteaux exposés bien sûr mais aussi de vidéos, de documents, ... Et c'est 65 ans de société, de changements d'habitudes et de mentalité que l'on peut y repérer. Et d'élégance aussi !

Un look en édition spéciale a été créé  pour le lancement de cette exposition, avec un manteau couleur camel, emblématique de la marque italienne et un ensemble chemisier et jupe crayon couleur "laiton", qui rappelle le yughee, la vaisselle précieuse coréenne.

© DR