Mode et beauté A la tête de la marque de vêtements pour femmes "The Row" reconnue par les grands de la mode, Marie-Kate Olsen et sa soeur jumelle Ashley s'apprêtent à conquérir le marché pour hommes. Mais rien ne prédestinait ces jumelles à occuper une place de choix dans le monde très fermé des marques de luxe qui cartonnent. Retour sur leur success story.


C'est à seulement 1 an que les jumelles nées en Californie décrochent leur premier rôle à la télévision, dans la célèbre sitcom "La fête à la maison". Elles incarnent Michelle Tanner, une petite fille hyperactive, espiègle et touchante. Un rôle qui leur va comme un gant et qui renforce considérablement leurs liens puisqu'elles se le partagent durant toute la durée du show. Leur ressemblance physique était telle que beaucoup de spectateurs n'ont jamais réalisé que le personnage avait deux interprètes différentes.

Lorsque le show s'arrête, en 1995, les gamines n'ont que 9 ans mais déjà plusieurs films à leur actif. En effet, leurs bouilles d'anges et leur jeu convaincant plaisent beaucoup au grand public qui les suivent dans leurs aventures. La famille décide donc de créer sa propre société pour produire elle-même les films mettant en scène les jumelles.

De la mode "pour petites filles"...

Au fil des ans, les filles se diversifient et se lancent dans de nouveaux projets dont une première ligne de vêtements et accessoires "Marie-Kate and Ashley : Real Fashion for Real Girls" en collaboration avec Walmart. Etant donné qu'elles ont 14 ans au moment du lancement, elles s'adressent à un public qu'elles connaissent bien : les filles de 4 à 14 ans. Cette collection propose des pièces girly et colorées, parfaites pour les filles qui veulent être stylées à l'école. Coup de génie : elles proposent à leurs clientes (et à leurs parents) d'acheter via leur collection les vêtements qu'elles portent dans leur film. Puisqu'elles sont très regardées, les vêtements se vendent plutôt bien.

© reporters

En grandissant, les jumelles se rendent toutefois compte que les pièces qu'elles vendent ne leur correspondent plus. Après 5 ans de succès, elles mettent donc un terme à leur collection. Entre-temps, elles prennent également la décision de se concentrer sur leurs études et d'arrêter le cinéma et la télévision. C'est un peu par hasard qu'elles finissent en 2006 par fonder "The Row" , une marque de vêtements pour femmes. Leur première collection ne comporte que 7 pièces dont un "t-shirt parfait". Ashley souhaitait en effet créer le vêtement dont la coupe et la matière iraient au plus grand nombre. Le célèbre magasin de luxe Barneys à New York mise sur les jeunes femmes et leur achète leur collection qui fera un véritable carton ! Les jumelles décident alors d'étendre leur marque au prêt-à-porter, aux sacs, aux accessoires de mode et aux chaussures. L'empire "The Row" est né.

© reporters

Si cette transition de "mode pour petites filles" à "mode pour femmes" a pu être réussie, c'est notamment parce que les jumelles n'ont pas voulu tout de suite associer leur nom à leur marque. Elles ont donc choisi le nom "The Row" qui fait référence à Savile Row, une rue de Londres connue pour ses tailleurs haut de gamme. Bref, les fans des jumelles savaient qu'elles étaient les auteures de cette collection tandis que les autres l'appréciaient pour ses seules pièces.

... à celle de luxe

Les anciennes actrices devenues business women consacrent alors toute leur énergie à créer des pièces qui "respectent les codes du sur mesure en utilisant des tissus de qualité, en misant sur les finitions et en créant de jolies silhouettes. Les collections The Row explorent toute la force des formes minimalistes" , peut-on lire sur le site officiel de la marque. Elles chouchoutent en effet leur "bébé" en ne proposant que des vêtements de qualité, sobres, intemporels et... très chers. Leurs créations sont en effet réservées à une élite très fortunée.

© the row
(Débardeur en jersey 275€, jeans droit 575€, blouse à noeud lavallière en soie 2975€ et claquettes en satin 600€).

Leur travail acharné finit par payer puisqu'elles décrochent en 2012 le "Womenswear Designer of the Year" (ndlr : créatrices de mode de l'année) décerné par le "Conseil des créateurs de mode américains" qui réunit 350 professionnels influents de la mode. 

Renforcées par les bonnes critiques, elles ouvrent leur premier magasin physique à Los Angeles en 2014 (qui sera suivi par New York en 2016) ; toutefois, on peut aujourd'hui trouver leurs pièces dans plus de 100 boutiques à travers le monde. Depuis 2014, plus une année ne passe sans que le "Conseil des créateurs de mode américains" ne leur décerne un prix. Les jumelles sont partout : à la Fashion Week de New York mais également à celle de Paris. Et elles ne comptent pas s'arrêter là. 

© the row
(Sac en cuir, 1575€ ; jupe en crêpe de chine 1575€ et manteau en laine et cachemire, 4925€).

Cette année, elles prévoient d'investir le créneau de la mode pour hommes et d'y faire des ravages ! Elles misent encore une fois sur des pièces élégantes, épurées, précises et de grande qualité.


Agées de 32 ans, les jumelles sont à la tête d'une fortune colossale grâce à leur sens des affaires. Si elles sont aujourd'hui beaucoup plus discrètes qu'à leurs débuts, elles n'ont paradoxalement jamais été aussi influentes !