Mode et beauté Une candidate des "Reines du shopping" reproche à la Brésilienne de stigmatiser les femmes rondes

C’est la désillusion pour une candidate des Reines du shopping. Originaire de Puy-de-Dôme, Edith, créatrice d’un dépôt-vente de grandes marques à Cunlhat, a souhaité participer à l’émission de M6 et RTL-TVI dans un but bien précis. "J’avais envie d’aller aux Reines du shopping avec ma taille 42, mes rondeurs et mon style que j’assume, pour dire qu’on peut rester soi-même. Je lutte contre les carcans de la mode, qui veulent qu’on fasse du 34, qu’on soit blonde aux yeux bleus", explique la jeune femme fière de ses formes.

Sa participation à l’émission ne se sera toutefois pas passée comme elle l’avait souhaité. Dans une interview accordée au site français La Montagne, Edith pousse un coup de gueule contre la production de l’émission qui ne prendrait pas en compte les différentes tailles des candidates. Selon elle, les boutiques imposées pour faire du shopping pendant le tournage de l’émission ne proposeraient que des vêtements de petite taille. Une situation qu’elle ne rencontrerait jamais dans sa boutique de la région Auvergne-Rhône-Alpes qui propose des tenues "du 34 au 52, voire plus".

Le thème imposé en début de semaine serait également destiné à un seul style de candidates, ajoute également la candidate. "Dans l’émission, Cristina Cordula propose une tenue, mais c’est toujours pour des filles qui ont 18 ans et font 1,80 m. Des mannequins. Or des mannequins, moi, dans mon travail, j’en ai une fois tous les trois ou quatre ans." À l’heure d’écrire ces lignes, Cristina Cordula n’a pas encore réagi à ces accusations.