Mode et beauté Retenez ce nom : Emilie Thirion. La jeune fille qui vient de sortir d'une école de stylisme à Liège a raflé tous les pris de Customisez-Moi, samedi. Avec une mini collection forte et prometteuse.


A la voir en backstage, réservée mais habitée, les yeux noirs et les cheveux courts, stressée mais décidée, on sent chez cette jeune fille une force qui peut l'emmener loin... Et quand elle présente son projet, toutes ces impressions sont confirmées.

Sa collection est une sorte d'hommage entêtant à une preformeuse encore peu connue, Ylva Falk, d'origine suédoise installée à Paris, artiste multi-facettes : danseuse, chanteuse, styliste pour des magazines, chorégraphe, directrice artistique pour des clips, peintre, sculptrice, ... Elle a aussi un style bien à elle : les couleurs de ses cheveux vont et viennent à la vitesse V prime (Katy Perry peut aller se laver les siens) et ses vêtements sur-saturées de couleurs inventent d'eux-mêmes une nouvelle façon d'être portée (Lady Gaga, couchée!). Quand elle a entendu parler de cette extra-terrestre, Emilie a fait des recherches "jour et nuit" pour mieux appréhender cette liberté totale qui se dégage de Ylva, pin-up, performeuse, poppeuse, garçon manqué, playmate, working-girl, et qui est tout ça à la fois pour exprimer sa singularité. "On est tous fait pareils et chacun peut exploiter son style comme il sent, sans se soucier du regard d'autrui" explique la jeune styliste.

© ylvafalk.com
L'univers d'Ylva Falk


Lorsqu'elle s'est inscrite pour la 9e édition de Customisez-Moi, elle avait déjà l'idée de créer des vêtements qui représenterait sa vision du monde de l'autre et cette liberté que peut induire le vêtement. Et trouver des pièces de seconde main, les détourner, les coudre, les assembler et les déstructurer, c'est tellement plus drôle avec un enjeu... Elle a donc travaillé des semaines pour que ses quelque 9 silhouettes soient prêtes pour le 7 novembre, soir de finale de Customisez-Moi. Le résultat convaincant se trouve ci-dessus dans une vidéo signée par l'agence BxPub


Emilie Thirion a choisi des pièces clés du vestiaire masculin et sportswear (chemise blanche, veste levis, bleu de travail "taille 58", vareuse de baseball…) qu'elle s'est amusée à détourner en retravaillant la matière. Les différentes techniques (tuffetage, broderie, peinture, teinture, intégration de bandes isolantes) ont permis de créer un vrai décalage stylistique tout en attestant du savoir-faire technique d'Emilie. Certaines pièces, dont le short et le boléro pour homme, ont demandé plusieurs semaines de travail : "J'y ai passé toutes mes soirées et mes journées pendant un bon bout de temps", sourit-elle.

© DR

Ce combi-short affichant un message qui correspond bien à la démarche d'Emilie Thirion a été particulièrement applaudi.

© DR

Les différents prix vont lui permettre de faire réaliser certaines pièces au sein de l'atelier RecréArt, de réaliser un lookbook (prix MAD 2015) et de séjourner à l'hôtel BLOOM à Bruxelles dans le cadre d'un shooting mode.