Mode et beauté

Ginza Six est désormais le plus luxueux des malls de Tokyo. La Maison Dior y a créé l'événement en y organisant le défilé de sa collection Couture printemps-été, dans le jardin en rooftop du centre commercial. Magique. 


Il y a beaucoup de beau monde à Tokyo ces jours-ci... Toute la "fashion sphere" s'est déplacée dans la capitale du Japon à l'invitation de Dior qui inaugurait sa nouvelle boutique installée dans un nouveau centre commercial "Ginza Six". Un mall flambant neuf et au top du luxe imaginé par l'architecte Yoshio Taniguchi. L'endroit rassemble sur six étages et un jardin en rooftop plus de 240 boutiques de luxe et haut de gamme, dont pas moins de dix marques du géant français du luxe LVMH, dans le quartier le plus luxueux de la capitale japonaise.

Pour célébrer cette ouverture, la maison de couture a organisé en rooftop un live-show du défilé haute couture printemps-été 2017. Maria Grazia Chiuri y a ajouté une collection capsule uniquement disponible à Ginza Six, soit 8 silhouettes de prêt-à-porter avec les accessoires (souliers, sacs, bijoux, etc.) pour accompagner.

Ce défilé de la collection femmes était suivi de la présentation en avant-première des silhouette de Kris van Assche pour la collection de prêt-àporter Dior homme Automne 2017. Et d'une after-party très courue...


Mais pourquoi cette focalisation sur Tokyo ? 

Christian Dior a toujours adoré les fleurs dont il disait : "Après la femme, les fleurs sont les créations les plus divines. Elles sont si délicates et si charmantes, mais il faut les employer avec soin."

Le couturier n'est jamais allé au Japon et pourtant, en 1953, il dessina ce qui est considéré comme une silhouette iconique aujourd'hui : la robe Jardin japonais. Pour la collection Ginza Six, la directrice artistique s'est inspirée de l'amour de Christian Dior pour le Japon et les fleurset de cette robe. Une belle façon de faire apparaître en robes fluides, en broderies et en motifs d'oiseaux et de fleurs les liens forts entre la Maison Dior et le Japon, comme elle l'explique d'ailleurs dans la vidéo ci-dessus.