Mode et beauté

Malgré son parfum agréable et sa solide réputation, l’huile de coco devrait en réalité se tenir loin de notre visage.


Un mythe qui s’effondre ? L’huile de coco est  souvent considérée comme un produit naturel miraculeux dont on n’arrive plus à compter les bienfaits. Ses vertus antioxydantes sont souvent louées afin de combattre, par exemple, le vieillissement de notre peau. S’en servir en tant que démaquillant ? Un bon plan partagé par beaucoup. Annie Tevelin, qui est à la tête de la marque de cosmétiques SkinOwl, nous met cependant en garde.


Bonjour pores bouchés et éruptions cutanées

Dans une interview publiée par la version anglaise de Cosmopolitan, et relayée par Grazia, on apprend que l’huile de coco est « très comédogène, c'est-à-dire qu'elle ne pénètre pas les pores et reste à la surface de la peau ». Bonjour pores bouchés et éruptions cutanées ! Résultat ? « Sans absorption, la peau s'assèche très rapidement », explique Anne Tevelin. Les peaux sensibles et acnéiques devraient absolument se tenir à l’écart. Dans Le Figaro, la dermatologue Nina Roos nuance toutefois ces propos et donne ses conseils. « Elle n'est pas la meilleure dans son domaine. Mieux vaut utiliser les huiles d’argan, ou d'avocat ou de pépins de figues de barbarie, plus intéressantes », estime-t-elle.

© PEXELS

Tellement d’autres bienfaits

Si les bienfaits de l’huile de coco pour notre peau sont sujets à interprétations, elle a d’autres cartes en main. Excellente pour la cuisson, blanchissant naturel (on l’utilise en tant que bain de bouche), allié des régimes sans glucides… elle est surtout idéale pour nos cheveux secs. Utilisée en masque, elle combat les pointes sèches et abîmées. L’huile de coco n’a pas dit son dernier mot...