Mode et beauté

Le Rijksmuseum où est accroché d'habitude l'un des plus grands chefs d'oeuvre de la peinture flamande, a demandé au malletier Louis Vuitton de concevoir une malle pour que "La Laitière" s'envole vers une grande exposition à Tokyo.


À l’occasion de l’exposition "Making the Difference: Vermeer and Dutch Art" au Musée Royal d’Ueno à Tokyo, Louis Vuitton et le Rijksmuseum se sont associés pour faire voyager "La Laitière" de Johannes Vermeer, dans une malle sur mesure.

Comptant parmi les œuvres majeures du Rijksmuseum, cette huile sur toile de l’artiste néerlandais Johannes Vermeer met en scène une domestique en train de verser du lait et totalement absorbée par sa tâche. À l’exception du flot de lait, tout est immobile. Vermeer s’est inspiré d’une scène anodine du quotidien pour en faire le sujet d’un tableau éclatant dans lequel la femme apparaît telle une statue dans une pièce baignée de lumière.

Les peintures de Johannes Vermeer sont considérées comme faisant partie des œuvres d’art inestimables à l’échelle internationale et en ce sens, elles ont droit à un traitement particulier.

Depuis sa création, Louis Vuitton a été le malletier-emballeur des objets précieux, ainsi en 1924, la Maison crée une première malle pour le galeriste d’art René Gimpel afin qu’il puisse parcourir le monde et présenter des créations artistiques à sa clientèle. Depuis, la Maison a été mandatée par de nombreux clients pour faire voyager dans les meilleures conditions possibles leurs œuvres d’art notamment.

C’est dans le respect de cette tradition que le Rijksmuseum confie aujourd’hui à Louis Vuitton la fabrication d’une malle sur mesure pour transporter ce chef-d’œuvre. Spécialement conçue dans les ateliers de Louis Vuitton à Asnières, la malle est bien sûr recouverte de la toile Monogram et dotée des traditionnels coins et serrure en laiton, mais elle se pare aussi de deux rayures peintes à la main et d’un intérieur capitonné jaune rappelant les principales couleurs de la peinture.

© Louis Vuitton