Mode et beauté

Avez-vous déjà menti sur votre âge, votre poids ou votre taille de soutien-gorge? 


Les chiffres posent parfois une étiquette cruelle sur les femmes et les hommes qui souffrent alors d'être placés dans telle ou telle catégorie. Ainsi, une femme faisant une taille 40 est classée dans la catégorie "large" par les collections de vêtements et le bonnet 90C est vu par la gent féminine comme la taille de seins idéale faisant parfois complexer celles qui ne l'atteignent pas. Tous ces nombres peuvent s'avérer pesant pour toutes les personnes mal dans leur peau.

Pour leur venir en aide, Kimmay Caldwel a eu l'idée de créer une campagne baptisée "More Than My Numbers" (Nous sommes plus que juste des nombres). Dans une interview accordée à Bustle, la jeune femme explique que son projet a pour but de filmer des femmes dévoilant leur taille de soutien-gorge aux yeux de tous, sans ressentir de honte, sans jugement. "Le but est de montrer aux femmes que les tailles, peu importe qu'elles soient grandes ou petites, ne les définissent pas. Il était temps d'avoir une conversation franche à propos de tous ces numéros pour montrer combien ils sont insignifiants".

Dans les vidéos tournées, les femmes parlent de leur taille de soutien-gorge mais dévoilent aussi les chiffres qui les définissent.

Pour Kimmary ces chiffres sont 140, 1985, -4,25. Sans contexte, ils ne veulent rien dire. Il peut s'agir de la taille, d'un résultat d'un test sanguin, de l'année de naissance de sa soeur ou de la sienne. Ce qui compte, ce n'est pas ça. C'est le fait qu'elle soit "une femme, une soeur, une fan de chats, une femme d'intégrité, de foi" qui la définit.