Mode et beauté

Pour perdre du poids, certaines filles et jeunes femmes sont prêtes à tout. La dernière tendance en date s'appelle le "régime Cendrillon".

Objectif: atteindre l'indice de masse corporelle (IMC) de 18. Mais descendre en-dessous de la barre des 18 est considéré comme de l'insuffisance pondérale. Concrètement, une jeune femme d'une vingtaine d'années, qui mesure 1m60, devrait peser 46 kilos pour atteindre l'IMC 18.

Si l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) recommande l'utilisation de cet indice pour mesurer l’obésité dans la population, il n'est pas un indicateur complètement fiable et doit être pris en compte avec précaution.

Mais le plus dangereux avec cette nouvelle "tendance" réside dans le fait qu'elle devient une obsession auprès des jeunes filles.


"Je dois encore perdre 5,5 kilos pour arriver à mon poids Cendrillon", a tweeté une demoiselle, manifestement inquiète de ne pas encore avoir atteint le tour de taille similaire à celui de la princesse de Disney.

Inventé au Japon, ce régime n'est absolument pas recommandé par les spécialistes et peut avoir de lourdes conséquences. Le système immunitaire peut être terriblement affaibli en cas d'insuffisance pondérale. Les jeunes femmes qui perdent trop de poids et descendent en dessous de la barre des 18 peuvent avoir des règles irrégulières, voire inexistantes. Une perte de poids peut aussi entraîner des problèmes musculaires et cutanés.

Le "régime Cendrillon", appelé comme tel pour inciter les femmes à ressembler à la princesse du dessin animé pour enfants et du film, sorti en 2015, est donc à proscrire. Heureusement, de nombreuses internautes ont vu clair dans ce jeu malsain et dénoncent cette pratique.


"Je sais que je dois perdre du poids (et je fais les bonnes choses pour le faire), mais selon le #cinderelladiet je dois littéralement peser la moitié de mon poids actuel. Ridicule, dangereux et effrayant."



"Le #cinderelladiet estime que je devrais peser 25 kilos de moins #lol"