Mode et beauté "Comment les Filles à Papa réinventent le streetwear", s'interroge le célèbre magazine Vogue US qui consacre un article aux deux créatrices belges. La classe !


Les Filles à Papa ont séduit un grand nombre de stars, de Céline Dion, qui portait leur sweat imprimé des icônes David Bowie, Michael Jackson et George Michael à Paris ( voir ici ), à Marion Cotillard, en robe FAP à Cannes ou encore Bouli Lanners, Liégeois lui aussi qui n'a pas hésité à porter une casquette de leur griffe sur le tapis bleu des Magritte. 

Le Vogue a voulu savoir quelle était l'inspiration des deux créatrices de cette marque de presque dix ans.

"Nous ne sommes pas attirées par une élégance parfaite et irréprochable. Ce qui nous importe est de trouver un élément intéressant qui enrichit la personnalité", a expliqué l'une des deux soeurs, Carol.

Carol apprécie le côté sportif, Sarah préfère le féminin. Le mélange de leurs goûts créé "une dynamique unique" affirment les créatrices. Carol et Sarah ouvrent ensuite leur placard au Vogue et y vont de quelques conseils et confessions à propos de leur style. On apprend par exemple que Sarah aime "porter sa robe à volants sexy avec une chemise décontractée oversize pour hommes". Carol de son côté défend son côté "tomboy", fan de "denim, de belles coupes et de slogans ironiques sur ses T-shirts". Elle aime aussi les pièces iconiques comme son "blazer Comme des Garçons" qu'elle porte avec ses Nike Air Force 1 blanches, que la Liégeoise confie "ne jamais avoir lavées".