Mode et beauté

Créatrice de robes de mariées ni trop classiques, ni trop dévoilées, Marie-Catherine le Hodey a tout bon pour nous donner ses tips pour un mariage chic mais pas guindé.

Elle fait des robes exquises. Ni trop classiques, ni trop dévoilées. Du blanc évidemment, du satin, du tulle, de la dentelle, forcément. Mais avec un je-ne-sais-quoi de décalé et de non conventionnel. « Mon rôle, précise Marie-Catherine le Hodey, est de transposer en couture les rêves des jeunes femmes qui viennent me voir. Et réaliser des robes qui racontent des histoires à la fois heureuses et gaies. J’ai toujours aimé les contes de fée et je l’assume ! Et je ne m’ennuie jamais à ne faire que des robes de mariée. Bien au contraire… »

© (c) MArie-Catherine le Hodey

Pour le grand jour, elle marie romantisme et espièglerie, pile poil dans l’air du temps. Allergique aux « robes meringue », la créatrice propose un style « tradi-trendy », entièrement sur mesure… et pas ruineux pour autant. Sa propre robe de mariée ? « Romantique mais pas froufroutante. Une robe à fines bretelles avec un corsage de tulle invisible rebrodé de fleurs de dentelle. Dans le bas, plusieurs « étages » de tulle. Et je portais un long voile brodé d’un large bord en dentelle. »


TENDANCE 2015

Se marier sans ressembler à une meringue, mais si, c’est possible ! Cette année, Marie-Catherine donne du mouvement et de la fluidité à ses robes de mariée. Des robes coupées plus près du corps, mais aussi des robes taille basse d’inspiration Années 20, fl oues voire blousantes, qui privilégient la soie dans tous ses états, mousseline, crêpe, tulle, organdi…et la dentelle pour un côté sexy mais pas trop.

© (c) Elodie Deceuninck

La créatrice privilégie aussi les compositions jupe/top tellement plus faciles à porter pendant…et après le mariage. Certaines font même faire plusieurs tops, pour pouvoir se changer entre la cérémonie et la soirée.

© (c) Elodie Deceuninck

Recycler sa robe de mariée, ça se fait ? Bien sûr. Plus le modèle est simple, plus c’est facile. Longue avec un dos nu, on la raccourcit et elle devient une jolie robe estivale de cocktail. Si vous faites le choix du voile, prenez-le court (cela affi ne la silhouette) ou portez-le « à la pirate », comme dans les années 20, en dentelle très fi ne, cintré d’une simple petite couronne en fl eurs d’oranger ou d’un headband précieux. Le prix d’une robe de rêve ? A partir de 2000 euros. Un prix qui varie, bien sûr, selon le modèle, la qualité du tissu, la présence ou non de broderies.

© (c) Elodie Deceuninck


LES ADRESSES DE MARIE-CATHERINE


>> WEDDING-PLANNING

Créative, dynamique, enthousiaste, Elodie Wilmès de love & tralala vous aide et vous accompagne pour réaliser et organiser votre mariage, en tout ou en partie. J’aime sa poésie, sa simplicité chic, son gôut pour la nature. 


>> PHOTOGRAPHE

Je travaille régulièrement avec Elodie Deceuninck qui shoote la plupart de mes collections. C’est également une excellente « reporter » pour le jour de votre mariage. J’aime la douceur de ses prises de vue et l’originalité de son coup d’oeil ; elle propose aussi des photos spéciales pour « enterrement de vie de jeune fi lle ». Des photos pleines de vie et de gaieté !

www.elodiedeceuninck.com


>> INVITATIONS

Je conseille le Studio Fifty Fifty qui fait à la fois de la photographie et du design graphique. J’adore leur style artistique et épuré, leur travail, entre ombre et lumière, dans leur photo est tout simplement magique.


>> UN LIEU

Le Domaine de Béronsart. Ma meilleure amie s’est mariée là-bas et c’était juste fabuleux ! Les serres du domaine apportent un charme fou et le parc est bucolique et romantique à souhait. >> 


>> MAKE-UP

Pour mes shootings, je travaille régulièrement avec Auriane de Hulst. Elle a l’art de mettre les femmes en beauté, avec naturel. J’aime aussi le travail de Anouchka de Bellefroid, ex-mannequin. Mieux que quiconque elle connait l’art et la manière de nous rendre rayonnante, chacune à notre manière selon notre âge, notre style et nos goûts personnels.


>> COIFFURE

Maria pour R-Club. Son expérience est impressionnante, que l’on préfère un chignon sage, un « coiffé décoiffé » plus romantique ou une tresse plus sophistiquée.
Il y a aussi les fameux chignons de Jean D. Un grand monsieur de la coiffure ; il m’a toujours coiffée pour tous les évènements importants de ma vie. Un oeil infaillible pour les plus petits détails qui fait la différence. Dans son salon, on se sent comme une princesse.


>> CHAMPAGNE

Le champagne Croix D’Irval est une vraie découverte. Un champagne Premier Cru, de jolies bulles pour une jolie fête ! Si vous faites un petit tour en Champagne, n’hésitez pas à rencontrer Jean Servagnat, un vrai passionné. Le meilleur rapport qualité/prix, dixit mon père, un connaisseur.