Mode et beauté

Belle consécration pour la jeune française.

La jeune femme, diplômée en juin 2016 de l'école de La Cambre à Bruxelles, a fait ses armes notamment chez Maison Martin Margiela et Christian Dior, auprès de Raf Simons. A la tête de la marque qui porte son nom, elle travaille également chez Balenciaga avec le directeur artistique Demna Gvasalia.

Pour cette 4e édition du prix LVMH, elle a été distinguée parmi huit finalistes par un jury composé notamment de Karl Lagerfeld, Nicolas Ghesquière (Louis Vuitton), Maria Grazia Chiuri (Dior), Jonathan Anderson (Loewe), Carol Lim et Humberto Leon (Kenzo), Phoebe Philo (Céline), et Delphine Arnault, directrice générale adjointe de Louis Vuitton.

Marine Serre, qui a reçu son prix des mains de Rihanna à la Fondation Louis Vuitton à Paris, reçoit 300.000 euros et bénéficie d'une aide au développement de sa marque d'une durée d'un an de la part du groupe LVMH.

La jeune créatrice, auteur de deux collections (voir la vidéo ci-dessus), faisait également partie cette année des finalistes du festival de mode d'Hyères en avril, et du grand prix de l'Andam (qui sera décerné le 30 juin), deux autres tremplins pour la jeune création.

Elle succède à la Britannique Grace Wales Bonner, lauréate en 2016, au duo portugais Marta Marques et Paulo Almeida (2015) et au Canadien Thomas Tait (2014)

Le jury a aussi décerné un prix spécial au Japonais Kozaburo Akasaka.