Mode et beauté

Suite aux déclarations du directeur marketing de Victoria's Secret qui a écarté catégoriquement la possibilité d'intégrer des mannequins ronds ou transgenres aux défilés, la marque est au centre d'une grosse polémique.


Ce n'est pas tous les jours la fête sur les podiums et la franche camaraderie entre grandes lianes blondes en coulisses : c'est ce qu'a pu constater Jan Singer, la PDG de Victoria's Secret qui a dû démissionner suite à des ventes qui fléchissent et une polémique coriace sur le manque de diversité des mannequins dans les shows de la marque de lingerie sexy.

Elle a démissionné quelques jours seulement après le défilé emblématique de la maison. Une source proche du dossier a confirmé le départ de Jan Singer, évoqué par plusieurs médias américains, sans en préciser les raisons. La PDG était en poste depuis septembre 2016. Sollicitée, L Brands, la maison mère de Victoria's Secret, s'est refusée à tout commentaire.

Cette démission intervient quelques jours seulement après la polémique causée par l'interview qu'a donnée le directeur marketing de Victoria's Secret, Ed Razek, au site du magazine Vogue. Dans cet entretien, le responsable a écarté catégoriquement la possibilité d'intégrer au célèbre défilé de la marque, dont la dernière édition a eu lieu jeudi dernier à New York, des mannequins transgenres ou des femmes rondes. Au passage, Ed Razek a taxé la chanteuse Rihanna d'avoir fait dans le politiquement correct avec sa collection de lingerie Savage X Fenty, dont le défilé comprenait des mannequins rondes.


Marche arrière

Ces déclarations ont déclenché une vague de critiques sur les réseaux sociaux, au point que le directeur marketing a présenté des excuses publiques, assurant que Victoria's Secret ne verrait aucune objection à recruter un mannequin transgenre.

Outre la polémique, le départ de la PDG Jan Singer s'inscrit dans une conjoncture difficile pour la marque, qui a pâti ces dernières années, d'un ralentissement de ses ventes, en repli de 8% en 2017. Au premier semestre 2018, L Brand, la maison mère de Victoria's Secret, est parvenue à stabiliser le chiffre d'affaires de sa marque de lingerie, grâce notamment à l'ouverture de plusieurs magasins en Chine et au développement des ventes en ligne.

Certains critiques estiment que la maison n'a pas su faire évoluer ses modèles pour s'adapter aux nouvelles tendances du marché.