Mode et beauté

Porter un pull de Noël a suscité un engouement (incompréhensible) ces dernières années. Il est temps de faire le point sur ce fashion faux-pas à l’occasion de la journée internationale du pull de Noël qui a lieu le 15 décembre.


Cachez ce pull que je ne saurais voir. D’abord on peut comprendre. Porter un pull de Noël faussement moche nous aide à nous mettre dans l’ambiance des fêtes. Il leur confère un ton décalé. Et puis on immortalise la chose sur les photos de famille dans un grand éclat de rire. Puis, en fait, non. On ne comprend pas vraiment.

Pulls de Noël à tout-va

Il suffit de jeter un œil à cet article de GQ pour réaliser que même les marques les plus prestigieuses se sont lancées dans le pull de Noël. L’atrocité laineuse a même gagné le monde du sport. Les clubs de la NBA, ainsi que des clubs de football comme le Paris Saint-Germain ont lancé leur propre collection de pulls festifs à leur l’effigie. Preuve supplémentaire que la hype battait son plein.

Tenue adéquate

Mais le pull de Noël n’a pas sa place dans notre garde-robe – journée internationale ou non - et encore moins le soir du 24. On opte plutôt pour une tenue cosy, mais habillée. Ce point de vue, c’est le nôtre. Mais nous avons trouvé un écho auprès de Diesel. La marque a en effet lancé une campagne un peu particulière : « So No To Uncool Wool », soit « Dites non à la laine ringarde ».

"Ces pulls ont rapidement perdu leur côté rigolo"

« Autrefois une tradition remplie d’ironie, ces pulls ont rapidement perdu leur côté rigolo et sont devenus tout simplement barbants », juge la marque de denim. Elle défend son point de vue en s’appuyant sur des vidéos sur les réseaux sociaux et sur… un mouton. Le message ? Si cette mascotte s’habille mieux que vous à Noël, c’est que vous avez tout faux.


Alors s’il vous plaît, rangez ces pulls si vous avez cédé à la tentation. On ne vous en voudra pas et, entre nous, votre photo de famille mérite mieux.