Mode et beauté

Elle a participé au projet d'un grand photographe américain qui lui aussi questionne les standards de beauté et l'hypocrisie des photos commerciales. La top model XXL fait le buzz.


La top model XXL Tess Holliday participe à un projet lancé par un photographe renommé aux Etats-Unis qu'il a appelé "Confessional". L'objectif : filmer chacune à leur tour 100 femmes de 11 à 86 ans sans vêtements, sans maquillage, sans coiffures. Nues et finalement "elles-mêmes" sur un fond noir et une lumière blanche eet plutôt crue, ces femmes n'ont eu qu'une consigne : écouter la musique qu'a mis Scott Nathan et ne pas rester les yeux rivés sur la caméra, bref : se laisser aller. Comme il en parle, cette initiative se veut à l'inverse de la photographie commerciale qui chosifie les femmes : ici c'est l'empathie qui va gagner...

Scott Nathan a gagné des awards pour ses campagnes publicitaires, il connaît par coeur les rouages de la photo commerciale mais il s'est toujours interrogé sur ces images idéalisées et leur décalage avec ce que les femmes qui y participent sont réellement. D'où ce projet et cette question : combien de temps faudra-t-il avant que leur "moi" réel émerge devant la caméra.

Depuis près d'un an, entre mannequins, célèbres ou anonymes, le photographe poursuit ce travail. Aucune retouche ne sera apporté aux photos et aux vidéos.

Le top model XXL relance l'intérêt

Il y a peu, c'est à Tess Holliday, mannequin aux mensurations hors normes puisqu'elle fait du 54 et qu'elle est réellement obèse (on ne peut pas la qualifier de "ronde"), qu'il a été demandé de participer. L'Américaine, qui se bat chaque jour contre l'objectification des femmes, la diversité et l'acceptation de soi à travers le hashtag #effeyourbeautystandards (Allez vous faire f*** avecvos standards de beauté), n'a pas hésité.

Elle a posté il y a peu un extrait de la vidéo où on la voit couché sur le sol, nue et dénuée de tout artifice. Une vidéo qui a été énormément partagée sur les réseaux sociaux, qui a donné lieu à de nombreux articles aux Etats-Unis et qui a relancé le projet du photographe sous le feu des projecteurs.

Et qui montre à quel point les mannequins XXL ne sont pas des modèles comme les autres : elles fascinent et provoquent des réactions qu'une femme à l'opposé, très mince, ne provoquera pas...


Tess Holliday se met vraiment en scène sur son compte Instagram et partage sa vie, ses joies (elle a eu un petit garçon récemment) et ses difficultés, comme là, en pleine crise de larmes et de fatigue

Se revendiquant féministe, elle n'hésite pas à militer et provoquer comme là, nourrissant son bébé lors d'une manif.


Tess Holliday est très demandée pour des campagnes de pub et notamment apr les marques de maillots de bain