Mode et beauté "Je suis une Cosmo Girl. Je ne peux pas croire ce que je suis en train de dire. Si j'avais vu un corps comme le mien dans ce magazine quand j'étais plus jeune, cela aurait changé ma vie et j'espère que cela le fera pour certaines".

C'est le message qu'a posté Tess Holiday, une mannequin "grande taille" sur son compte Instagram avec la photo de la couverture du Cosmopolitan.


Certains saluent cette Une sur Twitter : "Combien de jeunes auraient profité de leur vie en sachant qu'elles sont belles comme elles sont, plutôt que de pleurer de ne pas ressembler à ce qu'elles devraient être..."

Le journaliste britannique Piers Morgan critique, en revanche, ce qu'il estime être une publicité pour l'obésité.

"Alors que la Grande-Bretagne lutte contre une crise de l'obésité qui s'aggrave, voici la nouvelle couverture de Cosmo. Apparemment, nous sommes censés la considérer comme un 'grand pas en avant pour la positivité du corps'. Cette couverture est tout aussi dangereuse et erronée que de célébrer les modèles de taille zéro."