People

Anita Pallenberg est morte ce mardi 13 juin à l'âge de 73 ans de cause inconnue. Elle était appelée la "sixième Stones", tant ses amours tumultueuses avec les membres du groupe et son influence sur eux a été forte.


Cette belle Italienne avait ce je-ne-sais-quoi qui faisait qu'on ne remarquait qu'elle dès qu'elle arrivait quelque part. Née à Rome en 1944, cette grande blonde débute en tant que mannequin en Italie, en France et à New York. Là, elle commence à fréquenter la Factory d'Andy Warhol, se mêlant à la bande du Velvet Underground de Lou Reed.

Elle va ensuite vivre sous les cieux peu cléments de Londres, époque Swinging London, où elle fait ses premiers pas en tant qu'actrice, tournant pour Volker Schlöndorff dans le film "Vivre à tout prix" avant de décrocher un rôle qui va réellement la lancer dans la postérité puisqu'elle est aux côtés de Jane Fonda et John Philippe Law dans Barbarella où elle incarne la Reine Noire.


Amours tumultueuses

© Reporters

Mais ce sont ses amours hautes en couleur et tumultueuses avec plusieurs membres du fameux groupe les Stones qui vont la faire connaître du grand public. Son influence est telle sur les Pierres qui Roulent qu'on la nomme la "sixième Stones". En effet, elle sort avec Brian Jones entre 1965 et 1967 avant de craquer (et réciproquement) pour Keith Richards, avec qui elle aura trois enfants, Marlon, Angela et Tara (morte peu après sa naissance). En 1968, elle a une liaison avec Mick Jagger, pendant le tournage d'un film, "Performance".

Egérie magnifique, elle reste le symbole des années libres et libertaires, les inclassables 70's.

Avec Keith Richards, sa grande histoire d'amour

© Reporters

Avec Mick Jagger, avec qui elle tourne un film qui les rapproche

© Reporters

Brian Jones, le premier de ses "Stones"

© Keystone / Belga