People

Le racisme ambiant et la violence du pays terrifient l’actrice sud-africaine qui dit avoir peur pour ses enfants. 


Maman de deux enfants noirs qu’elle a adoptés, Jackson, 6 ans, et August, 2 ans, Charlize Theron ne « se sent plus en sécurité » aux États-Unis. Elle a confié à ELLE qu’elle envisage de quitter le pays pour leur bien.

Sécurité à tout prix

« Il y a beaucoup de fois où je regarde mes enfants, et je me dis ‘Si ça continue, je vais bien y être obligée’ », explique l’actrice de 42 ans au magazine. « La dernière chose que je souhaite, c’est qu’ils soient en danger », ajoute la Sud-Africaine qui déclare que, ayant grandi durant l’apartheid, elle est « très sensible à l’égalité et aux droits humains ». Deux « passions » pour elle.

De l'apartheid à l'Amérique de Trump

Pour Charlize Theron, le contexte politique actuel des États-Unis, marqué par l’élection de Donald Trump, prouve que « le racisme se porte bien mieux que ce que les gens pensaient ». Elle déclare même qu’elle évite de voyager dans certaines parties du pays avec ses deux enfants. « Je veux qu’ils sachent qui ils sont et qu’ils soient fiers de qui ils sont », dit-elle à leur propos. Et si cela passe par un déménagement, l’actrice n’hésitera pas à franchir le pas.