People

Décidément, la saga autour de l'héritage de Johnny Hallyday ne cesse de faire des remous, pas seulement dans l'entourage du chanteur mais également dans celui d'autres artistes. En effet, suite à la découverte du testament de Johnny, d'autres "affaires" sont revenues sur le devant de la scène. Notamment celle d'Alain Bashung qui est accusé d'avoir déshérité son fils au profit de sa dernière femme. Depuis deux semaines, celle-ci reçoit des insultes. Excédée, Chloé Mons, la veuve d'Alain Bashung, a accordé une interview à Paris Match.


"Depuis 9 ans, j’entends des bruits de couloirs assez infamants à mon égard. Depuis 9 ans, j’avais choisi de ne pas donner prise, de rester silencieuse, car c’est une forme de dignité et d’élégance. Mais il y a deux semaines j’ai été attaquée de plein fouet, une nouvelle fois. Donc j’ai décidé de l’ouvrir", explique-t-elle. Elle le confesse, l'affaire "Johnny" a remis de l'huile sur le feu. Cela fait en effet deux semaines qu'elle reçoit des insultes de la part de parfaits inconnus sur les réseaux sociaux. Et cela, ça a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase.

"Nous vivons dans un monde très bizarre : on dirait qu’à chaque fois qu’un homme tombe amoureux d’une femme, c’est uniquement parce qu’il a été manipulé. Ce n’est pas possible ! Avec Alain, nous sommes tombés amoureux, nous avons vécu une magnifique histoire d’amour, nous nous sommes mariés, nous avons eu un enfant. Et qu’un homme puisse donner son amour à une femme serait scandaleux ! Pourtant voilà, c’est notre histoire, il n’y pas besoin de la salir. Alain savait très bien ce qu’il faisait, j’en ai marre qu’on essaye d’entacher son image. Il n’était ni un sale type, ni un mec irresponsable, comme on essaye de le faire croire en ce moment."

Pour rappel, Arthur Bashung s'était rendu devant la justice pour attaquer le testament de son père. Selon Chantal Monte­ras­telli, la mère d'Arthur et ex-femme de Bashung, "Arthur n'a rien eu. Aucun souvenir. C'était très difficile à encaisser". Ses droits d'auteur et ses effets personnels avaient entièrement été légués à Chloé Mons, sa dernière épouse. Dans le JDD, la mère d'Arthur tenait à livrer sa version des faits. "Comme Laura et David, Arthur n'a rien hérité de son père pour l'instant. Bien que la loi française stipule qu'il est impossible de déshériter un enfant, il est possible de la contourner."  En février 2014 pourtant, la Cour d'appel de Paris avait décidé de "débouter Arthur Basung de sa demande" (il réclamait la nullité du testament). 

Chloé Mons, accusée d'avoir séparé père et fils, riposte

"Lorsqu'une jeune femme rencontre une star plus âgée, elle veut tout posséder de sa vie. Tout d'abord, elle coupe les ponts avec son passé. C'est ce qu'a semblé faire l'épouse de Johnny Hallyday Pendant près de dix ans, Arthur n'a plus vu son père jusqu'à quelques jours avant sa mort à l'hôpital", explique encore la mère d'Arthur.

Chloé Mons, elle, explique les relations entre Alain Bashung et son fils étaient déjà tendues bien avant qu'elle rencontre celui qui deviendra son mari.

"Quand j’ai rencontré Alain, il était seul comme un chien. Sa relation avec son fils était déjà complexe, voire difficile. Mais c’était leur histoire, je ne peux pas m’exprimer dessus. Ils ne se sont pas vus pendant deux ans. Et oui, un jour, j’ai appelé Arthur pour lui demander de venir voir son père à l'hôpital. Encore une fois, moi, je suis arrivée dans la vie d’un homme libre. Je n’ai séparé personne", explique la principale intéressée à Paris Match.

Comme dans l'affaire Johnny, chacun possède sa propre version qui ne coïncidera sans doute jamais avec celle de l'autre camp.