People

L’actrice française s’est confiée dans une longue interview accordée à ELLE.


Ces derniers temps, elle s’était faite discrète. Comme pour mieux revenir sur le devant de la scène. Depuis quelques semaines, Sophie Marceau mène tambour battant la promotion de son dernier long-métrage, Mme Mills : une voisine si parfaite. L’actrice à la bonne humeur contagieuse s’est posée avec ELLE pour faire le point.

Sur son enfance

« Enfant, dans le milieu où j'ai grandi, on n'avait pas accès à la culture, aux voyages, au monde extérieur. Mes parents travaillaient dur, on menait une vie simple », explique-t-elle au magazine. Pas de quoi brider sa créativité. « Alors, je rêvais. Je me fabriquais des petits scénarios avec un bâton, un coin de jardin, un terrain vague. Je n'ai jamais pensé être actrice ou réalisatrice - des métiers qui me semblaient hors de portée -, mais j'avais de l'imagination. L'existence n'est pas toujours gaie, mais on peut se raconter des histoires et y croire. Cela m'a beaucoup aidée dans la vie. J'ai voulu transmettre cela dans mon film ».

Sur les réseaux sociaux

Sophie Marceau a été un temps « accro » aux réseaux sociaux où elle se moquait notamment des paparazzis qui la suivaient partout. Avant d’arrêter. Ou presque. Aujourd’hui, elle se sert de son compte Instagram pour faire la promotion de son film. « Il y a des moments où il faut que je coupe tout. C'est vital. Les réseaux sociaux sont si chronophages. Ils vous rendent autocentré. À trop les utiliser, je ne vivais plus que dans le monde de Sophie Marceau : je disais quelque chose, je postais une image et, tout de suite, il me fallait aller voir les réactions. C'est ridicule. Ces outils peuvent être formidables. Mais, parfois, il faut savoir prendre du recul, réfléchir, faire le point », confie-t-elle.


Sur ses enfants

« C'est un mélange de joie et d'inquiétude », avoue l’actrice de 51 ans, mère de deux enfants. « Mon fils se lance dans la vie, c'est une nouvelle étape qui appelle de nouvelles questions. Je me rappelle comment j'étais à 20 ans, je sais que ce n'est pas toujours évident, mais en même temps qu'il faut traverser cette épreuve. C'est tout le problème d'être parent : on a envie de les protéger tout en sachant que les douleurs et les doutes sont nécessaires pour grandir. L'important, c'est qu'on soit là et qu'ils sachent qu'ils peuvent compter sur nous. Mes enfants ont besoin d'une figure rassurante, stable et j'ai l'impression de la leur donner. Enfin, j'espère ! »

Sur son statut

Ce n’est un secret pour personne, Sophie Marceau est l’une des personnalités préférées des Français (et des Belges). Qu’en pense-t-elle ? « Je dois avoir un côté réconfortant. Le public me connaît depuis longtemps, on a grandi ensemble. Tout va tellement vite aujourd'hui, le progrès, les technologies, qu'on est un peu perdu. On a besoin de se rassurer avec des vieilles bagnoles, des vieilles actrices et un bon pot-au-feu ! »