People La starlette Eve Angeli s'associait récemment au chanteur guadeloupéen Franky Vincent pour un show télé et un album de reprises façon zouk. Mais celles tirées du répertoire de Johnny Hallyday ont tôt fait d'affoler les fans du Taulier sur la toile. Résumé et humeur.

Si elle s'est choisi le doux nom d'Eve Angeli pour gravir les marches de la gloire, c'est Vanessa Annelyse Ève Garcin qu'elle naissait, à Sète dans l'Hérault, le matin du 25 août 1980. Trente-sept printemps plus tard, la voilà devenue comédienne au théâtre ou sur petit écran, chanteuse (révélée dans l'émission Graines de Star en 1999), présentatrice-télé, people platine et illustre candidate de télé-réalité – notamment à La Ferme Célébrités où elle fit un passage remarqué. Auteure également, avec quatre livres à son actif dont le dernier, "Histoires de chiens extraordinaires", était publié en 2012. Alors qu'elle foulait depuis plusieurs mois les planches aux côtés de Bernard Menez dans sa dernière pièce "Montagnes russes", voilà la blonde starlette (présentement brunette) à nouveau sous les projecteurs avec un nouveau projet. 

C'est comme souvent par une rencontre que tout a commencé. La scène se passe il y a un peu plus d'une année, dans un hôtel au standing modéré de la cité lilloise, un matin lumineux de début d'été. Après avoir fêté la Musique toute la nuit avec les Chtits, Eve, qui aime se lever de bonne heure, profite sourire aux lèvres d'un copieux petit déjeuner. D'excellente humeur comme à son habitude lui-aussi, le sieur Franky Vincent – chanteur/producteur de la belle Pointe-à-Pitre et auteur de tubes grivois comme "Tu veux mon zizi?" – arpente le même buffet ce matin là, humant les corbeilles et palpant les fruits frais à l'envi. Soudain, c'est l'intersection. On appelle ça un alignement de planètes. Quand tout concorde, tout est logique et tout s'imbrique. 

"On a tout de suite bien accroché !" confiait-elle il y a une dizaine de jours à nos collègues de Voici. Et l'on imagine sans forcer l'ampleur de l'alchimie. Eve et Franky forment cet improbable duo depuis. Les deux viennent de mettre en boîte le pilote d’une nouvelle émission-télé "musicale et décalée" intitulée Star Soleil. On brûle des cierges par paquet de douze depuis cette annonce, dans l'espoir qu'un producteur ambitieux décide d'y investir ses deniers, pour que la chose soit diffusée. 


 
De cette communion d'esprits est aussi née "T'es chiante" la bien nommée, bombinette pop-zouk pas coupée mais très décalée (à éprouver ci-dessous). Puis, dans l'euphorie, a germé une idée : réaliser tout un album de reprises d'antan et d’aujourd’hui... à la sauce zouk. C'est là que les choses se mettent à déraper...

   

Dans cette même entrevue, Eve Angeli confiait : "Comme on est très fans de Johnny Hallyday, on a commencé à bosser plusieurs de ses titres en version soleil : 'Que je t’aime', 'Quelque chose de Tennessee', 'Je te promets'… Il adorait les Antilles, il repose à Saint-Barthélemy, alors ça a un côté logique." Très juste. Mais dans l'émotion de la mort du Taulier adulé, la nouvelle répandue sur les réseaux a tôt fait d'alarmer puis de galvaniser ses fans… Un album de reprises zouk de feu-Johnny !!? Sacrilège ! Scandale ! Il n'en fallait pas plus pour voir fuser les quolibets et s'enflammer la toile. Lundi, l'ange blessé a formellement démenti sur sa page Facebook, affirmant qu'il n'a jamais été question de faire tout un album de reprises de Johnny Hallyday.  
Il y a peu, une campagne de financement participatif permettait à Eve Angeli de récolter plus de 22.000€. Une prouesse qui laisse rêveur… A moins qu'elle n'inquiète. L'objectif annoncé : enregistrer "13 chansons d’amour choisies parmi les plus belles chansons françaises ou italiennes" – ce qui ne semble pas incompatible avec le projet susmentionné – et en faire son 8e album, baptisé "Que l'amour". A que, pour sûr, c'est un titre que Johnny aurait apprécié. Longue vie au rock'n'roll.