People

Son ultime combat contre le cancer fait l’objet d’une émouvante biographie.


Des amours, des chan­sons et des larmes. Ce sont trois thèmes récurrents de la vie de France Gall, mais aussi le titre d’une nouvelle biographie signée Alain Wodrascka. Les derniers jours éreintants de la chanteuse y sont dévoilés et le livre met en lumière la force et la volonté dont elle a fait preuve jusqu’à son dernier souffle.

Force et pudeur

Février 2016. France Gall apprend la récidive de son cancer. Malgré des résultats plus qu’inquiétants, l’interprète de Il jouait du piano debout garde cette information pour elle. Par pudeur, mais aussi pour ne pas laisser tomber son public. « Cette fois, la situa­tion est trop critique pour dire la vérité. On évoque une into­lé­rance médi­ca­men­teuse et on tait le mal qui la ronge, épar­gnant aussi bien son public que les membres de la troupe de ‘Résiste’, auprès desquels, en tour­née, France Gall se montre toujours aussi déter­mi­née; même si certains soirs, elle s’écroule d’épui­se­ment dans un coin de la coulisse », détaille l'auteur dans le premier chapitre du livre.

Paradis blanc

France Gall comprend qu’elle doit limiter ses apparitions en public pour se préserver. Les médecins sont tous mobilisés pour faire mentir les pronostics. Un an plus tard, alors que son ami Johnny Hallyday décède au mois de décembre, la force lui manque. Elle n’arrivera même pas à assister à ses obsèques à la Madeleine malgré toute la volonté du monde. « Son pronos­tic vital est engagé et seule sa kiné respi­ra­toire parvient à la soula­ger », explique Alain WodrasckaLe 29 décembre, elle doit être à nouveau hospitalisée. « Elle rend son dernier souffle le dimanche 7 janvier, en présence de son compagnon, le musicien et ingénieur du son Bruck Dawit, et de son fils Raphaël », confie l’auteur. Le 7 janvier 2018, le Paradis blanc lui tend les bras.