People

L'acteur a d'autres priorités et surtout beaucoup d'argent, comme il l'a confié à des journalistes depuis quelques temps.


Il l'avait déjà claironné dans les colonnes du Sunday Times : George Clooney va arrêter de tourner, il est temps pour lui de raccrocher. “Il va falloir arrêter, confie la star américaine de 56 ans au mensuel français M. J’ai commencé très tôt, à la télévision. Or, une série télévisée comme Urgences, grâce à laquelle j’ai été révélé, correspond à vingt-deux heures de télévision annuelle, l’équivalent de onze longs-métrages. J’ai fait ça pendant cinq ans. C’est trop. Je ne m’en suis jamais tout à fait remis.”

En pleine promotion de son dernier film Suburbicon, qui sort ce 6 décembre, George Clooney évoque une fin de carrière anticipée. “Les rôles qui me sont offerts ne sont plus les mêmes qu’il y a dix ans, explique-t-il au magazine du Monde. Je ne vais pas continuer de jouer les séducteurs. Quand bien même le voudrais-je, on ne me laisserait pas. Ces rôles autrefois disponibles pour Newman n’existent plus. Il y a une date de péremption pour les comédiens avant qu’on vous jette. J’ai dépassé cette date limite.”

Reconversion politique ?

D’autres raisons sont aussi évoquées au sein de son entourage. À commencer par l’envie de consacrer plus de temps à sa famille, sa femme Amal et ses jumeaux nés en juin dernier (Ella et Alexander). Mais, en plus de se contenter de réaliser et produire des films pour ne plus apparaître devant la caméra, on parle aussi d’une éventuelle reconversion politique. La star d’Ocean Eleven viserait même la présidence américaine selon plusieurs sources. Un nouveau Ronald Reagan en devenir ? Si cela se confirme, on met notre main à couper que la planète people suivra ses clooneyries et lui donnera même le bon Dieu sans confessions. E

De l'argent, il en a...

L'acteur est également bien à l'abri de tout revers de fortune. La vente de sa société de fabrication d’alcool, Casamigos au groupe Diageo, lui a en effet rapporté le pactole. "La comédie me permettait de payer mon loyer, mais depuis que j’ai vendu ma compagnie de tequila pour un milliard de fucking dollars, je n’ai plus besoin d’argent", a-t-il déclaré au Sunday Times. "J’ai l’argent, je peux me battre pour les films que je veux faire et que personne d’autre ne tournerait."