People

La deuxième "Marche des femmes" organisée ce 20 janvier aux Etats-Unis a réuni 600.000 manifestants rien qu'à Los Angeles. De nombreuses stars d'Hollywood ont souhaité dénoncer le harcèlement dont elles étaient victimes depuis toujours.

Dans sa tribune, la femme de 36 ans a expliqué que sa "première lettre de fan était le viol fantasmé qu'un homme m'avait écrite". Le film "Léon" l'avait révélée au monde à l'âge de 13 ans. Le long métrage avait contribué à la sexualisation de son image face à une partie du public masculin, la forçant à se protéger du regard des hommes. "À 13 ans, le message que portait notre culture était clair", a-t-elle déploré.

© Reporters

Autre fait traumatisant de son adolescence, elle a rappelé dans ce même discours qu'un "compte à rebours avait commencé à la station de radio locale, pour indiquer quand j'aurais atteint l'âge de 18 ans, le jour où il serait légal de coucher avec moi", comme le relaie le Huffington Post.

L'actrice a appelé à une "révolution du désir". "L'an dernier, nous parlions du début d'une révolution (...) Aujourd'hui, grâce à vous, la révolution est en marche !", rappelle également le média.

Des voix se sont également levées ces derniers mois face à la sexualisation de l'héroïne de la série Stranger Things, Millie Bobby Brown. L'adolescente de 13 ans était en effet apparue très maquillée et habillée assez suggestivement lors de sa campagne de promotion, paraissant avoir dix ans de plus

© AP et Reporters