People Donald et Melania Trump se sont rendus au Texas pour rencontrer les victimes du dévastateur ouragan Harvey. La tenue de la première Dame n'est cependant pas passée inaperçue. Les femmes des précédents présidents ont-elles fait mieux ?

 
Une veste Bomber vert kaki, un slim noir, des lunettes "aviateur" et des hauts talons noirs... La tenue aurait paru glamour en temps normal mais pas dans ces circonstances. Les personnalités ainsi que Twitter se sont étonnés d'un tel choix face au désemparement de la population texane, dont 18 personnes sont décédées.

© ap

"Qui porte des hauts talons lors d'inondations ?", "Des hauts talons plutôt que des bottes. Ils ne sont visiblement pas interessés par le réel désastre", "Pas sûr que Melania soit préparée pour l'ouragan Harvey"... Les internautes n'ont eu aucune pitié envers la femme du président des Etats-Unis.

Peut-être sentant la rumeur enfler, la première Dame est descendue de l'Air Force One avec une tenue un peu plus appropriée : baskets blanches, chemise blanche et... casquette FLOTUS (First Lady of The United States).

© ap

Laura Bush, par exemple, avait bien compris l'importance du choix de ses vêtements et du message qu'ils véhiculaient. En 2005, l'ouragan Katrina met sens dessus dessous la Nouvelle Orléans. Ses habits ? D'une extrême simplicité : pantalon gris, chemise blanche et chaussures plates. Elle paraissait modeste et c'est ce qui a plu aux Américains.

© Getty images

Et qu'en est-il de Michelle Obama ? Elle aussi a malheureusement dû se rendre dans des zones dévastées, notamment en 2010 à Haïti, suite à un tremblement de terre. Sa tenue : une chemise bleu foncé, un jeans et des baskets.

© ap

Pourquoi se focalise-t-on sur la tenue de Melania Trump ?

Tout simplement car la manière dont elle est habillée pour une catastrophe fait office de test de compassion, selon le site Mic. Quand la première dame visite un lieu dévasté par une catastrophe naturelle, elle est supposée montrer qu'elle est venue aider de toutes les manières possibles les victimes. Lorsque des vies sont fauchées tandis que des centaines voire des milliers d'autres personnes ont tout perdu, se présenter en stiletto griffés ne semble pas seulement être peu pratique, mais également inapproprié.