People

Le rappeur américain s’est confié à l’animateur David Letterman dans son nouveau talk-show My Next Guest Needs No Introduction.


Jay-Z avait d’abord choisi la musique pour évoquer l’homosexualité de sa mère, Gloria Carter. « Maman avait 4 enfants, mais elle était lesbienne », rappe-t-il sans détour dans son titre "Smile", issu de son dernier album 4:44. Il est revenu avec émotion sur le coming out de sa mère dans le cadre du prochain épisode de l’émission de David Letterman, diffusé sur Netflix le 6 avril.

Un coming out tardif et libérateur

« Imaginez d’avoir vécu toute votre vie en tant que quelqu’un d’autre. En pensant protéger vos enfants », explique la star de 47 ans à l’animateur. Jay-Z confie qu’il a toujours su au fond de lui que sa mère était lesbienne. Mais lorsqu’ils en ont parlé pour la première fois il y a 8 mois – le chanteur était en train d’enregistrer son album – il dit avoir fondu en larmes. « J’ai pleuré parce que j’étais tellement heureux pour elle qu’elle soit libre », dit-il.