People Non, Jay-Z n'a pas changé de camp.

Dans une longue interview diffusée sur la chaîne Netflix, le chanteur et producteur a déclaré que l'élection de Donald Trump était une "bonne chose". Selon lui, cette élection permet de débattre sur les sujets de société et oblige la communauté noire à se défendre face aux injustices. "Il faut qu'on parle des privilèges de l'homme blanc dans ce pays", insiste-t-il.

Cet accès à la Maison-Blanche montre le "côté laid" de l'Amérique. "Il faut avoir cette conversation."

Pour le moment, Donald Trump n'a pas encore réagi à ces propos. Début d'année, celui-ci avait invectivé le rappeur pour sa gestion de la communauté noire comme le rappelle le Huffington Post. De son côté, Jay-Z avait qualifié Donald Trump de "super-cafard", comme le rappelle Paris Match, après que le président ait utilisé les termes de "pays de merde" pour parler des pays africains.

"Quelqu’un peut-il expliquer à Jay-Z que grâce à la politique, le chômage des Noirs vient d’être signalé au PLUS BAS NIVEAU JAMAIS ENREGISTRE !"