People Diverses sources affirment qu’il n’y a jamais eu de vraie liaison entre le président et l’actrice

Encore une légende qui s’effondre ! Alors que pendant des décennies on a prétendu que Marilyn et John - Vanessa Paradis en fera une chanson - avaient entretenu une liaison torride, qui aurait pu causer la mort de l’actrice, voici que diverses voix se font entendre pour prétendre qu’il ne s’agissait que de l’affaire d’une nuit…

Du reste, et selon les calculs du plus fiable des biographes de la star, les deux amants ne se seraient rencontrés, en tout et pour tout, que quatre fois entre octobre 1961 et août 1962.

La toute première fois qu’ils se retrouvent tous les deux au même endroit au même moment, c’est en 1957. Marilyn, alors mariée au dramaturge Arthur Miller, participe au April in Paris Ball au Waldorf Astoria de New York. JFK y est aussi, accompagné de son épouse Jackie. De nombreuses photos en attestent mais il n’en existe aucune des protagonistes ensemble, et pour cause : ils ne sont sont pas croisés ce soir-là.

Ce n’est que quatre ans plus tard, en 1961, qu’ils ont l’occasion de faire plus ample connaissance, lors d’un dîner chez l’acteur Peter Lawford. Ce dernier est le mari d’Eunice, la sœur de JFK. Marilyn l’a rencontré sur le tournage du Milliardaire.

Mais c’est plus tard encore , en mars 1962, que le président et l’actrice auraient passé la nuit ensemble. Lors d’une soirée organisée par Bing Crosby, dans sa maison de Palm Springs, en Californie. Ralph Roberts, le masseur de Marilyn, a raconté à Donald Spoto, bien des années plus tard et alors que les deux légendes étaient déjà mortes depuis longtemps, que, ce soir-là, il a reçu un coup de fil de l’actrice lui demandant des conseils à propos d’un massage du dos. Dont souffrait JFK depuis des années. Roberts ajoute même qu’il aurait entendu un " accent de Boston prononcé " en arrière-plan de leur conversation…

Et puis ? Rien, semble-t-il. Marilyn aurait même confirmé au masseur que cette nuit fut la seule qu’elle ait passée avec Mister President et qu’il lui aurait demandé, ce soir-là, de chanter pour lui à l’occasion de sa soirée d’anniversaire. Ce que la blonde aurait fait, avec toute l’ingénuité que l’on connaît, apparaissant dans une robe si moulante que la légende prétend qu’on la lui avait cousue sur le corps…

Susan Strasberg, la fille de Lee Strasberg qui fut le prof de théâtre de Marilyn, affirme, elle, que JFK n’était absolument pas le genre d’homme avec lequel Marilyn imaginait faire sa vie…

Quatre mois après son inoubliable Happy Birthday, Mister President, Marilyn était retrouvée morte dans sa maison de Brentwood, à Los Angeles, emportant à jamais son secret avec elle…