People

Le rappeur français JoeyStarr est sorti libre de l'hôtel de police de Liège samedi en début d'après-midi sans être inculpé ni déféré au parquet. L'enquête n'étant qu'à ses débuts, plusieurs témoins doivent encore être entendus dont le sorteur du café situé dans le Carré, les personnes qui accompagnaient le chanteur ainsi que les policiers. C'est à l'issue de ces auditions qu'il sera décidé si des poursuites seront engagées ou non vis-àvis du rappeur.

Le chanteur, âgé de 45 ans, s'est produit vendredi soir, en compagnie de DJ's, au Fiesta Club (ex-Millenium) à Boncelles. Il s'est ensuite rendu avec plusieurs personnes dans le Carré et notamment à la Cour Saint-Jean, un café de la rue Saint-Jean-en-Isle. A son arrivée, le sorteur a demandé à plusieurs personnes d'enlever leurs casquettes. Les individus n'ont pas obtempéré et sont entrés dans l'établissement.

Vers 6H, le sorteur a interpellé une patrouille de la police de Liège pour dénoncer la scène. Les policiers ont alors demandé au groupe de sortir. Devant le café, le chanteur s'est énervé et a menacé les policiers. Il a expliqué qu'il était une "personnalité". L'un des policiers se sentant menacé, un de ses collègues est intervenu pour ceinturer le chanteur. Personne n'a été blessé mais le rappeur, qui semblait ivre, a été emmené au poste de police. En cellule, il a cogné à plusieurs reprises sa tête contre les barreaux avant de se calmer. Aucune substance stupéfiante n'a été retrouvée sur lui.