People L'acteur américain est au cœur de deux grandes batailles judiciaires compliquées: l'une avec son ancien avocat, l'autre avec ses deux anciens agents de sécurité.

Johnny Depp collectionne actuellement les combats judiciaires. Depuis octobre 2017, c'est avec son ancien avocat, Jake Bloom, que l'acteur se retrouve devant la justice. L'homme de 55 ans accuse son ancien avocat d'avoir perçu plus de 30 millions de dollars sans avoir de véritable contrat.

Jake Bloom recevait en fait un pourcentage sur le salaire de l'acteur. Il affirme dès lors que leur accord oral de 1999 était légal et que Depp aurait violé leur accord informel en refusant de régler ses frais juridiques.

Ce n'est pas le point de vue d'un juge de Californie qui estime que le contrat oral qui liait les deux hommes était caduque, rapporte le Hollywood Reporter. Le procès entre les deux hommes aura lieu en mai 2019.

Alcool, drogue et baby-sitting

Johnny Depp est également poursuivi par deux anciens gardes du corps pour, entre autres, des salaires non versés. Épuisés par les longues heures de travail, les deux agents de sécurité pointent également les conditions de travail "toxiques et dangereuses".

Eugene Arreola et Miguel Sanchez affirment ainsi avoir été contraints de conduire des véhicules avec de l'alcool et de la drogue à bord, de faire du baby-sitting avec les deux enfants de Johnny Depp, Lily-Rose et Jack (et de répondre à leurs moindres caprices) et d'avoir dû défendre l'acteur non pas contre des agressions extérieures, mais contre lui-même.