People Atteint d’un cancer, Johnny aurait vu son état de santé se dégrader ces dernières semaines.

Cet été encore, les nouvelles se voulaient rassurantes et Laeticia Hallyday multipliait les messages sur les réseaux sociaux pour rassurer les fans de Johnny sur son état de santé. Mais d’après le magazine Voici, les choses ont évolué depuis. Le chanteur serait "affaibli par la maladie". "Handicapé par une douleur à la jambe", il ne quitterait "pratiquement plus sa demeure de Marnes-la-Coquette" (en région parisienne) où il "lutterait à l’abri des regards". Une situation qui bouleverserait et inquiéterait fortement son épouse Laeticia.

Toujours selon Voici, Johnny aurait enregistré son prochain album de façon express à Los Angeles, en raison de la dégradation de son état. Son manager Sébastien Farran se veut lui plus rassurant. Sur l’antenne de RTL France, il a indiqué que le chanteur se soigne et se bat. Et surtout qu’il n’a pas dit son dernier mot. Son nouvel album est toujours prévu pour 2018, de même que la tournée qui doit accompagner sa sortie. "Tout est programmé, tout arrive", a dit Sébastien Farran.

Il y a 15 jours, le chanteur se réjouissait d’ailleurs en dévoilant sur les réseaux sociaux le contenu de On a tous quelque chose de Johnny, un album à paraître le 17 novembre sur lequel de nombreux artistes reprennent ses propres chansons.

Il n’empêche que les informations qui nous parviennent vont toutes dans le même sens et sont peu rassurantes. Les dernières nouvelles parvenues directement à la DH indiquent aussi que le chanteur est à Paris avec plusieurs médecins à son chevet et non à Los Angeles, là où il était pourtant suivi depuis des mois par le service d’oncologie de l’hôpital Cedars-Sinaï.

Faut-il y voir un indice supplémentaire ? Ce week-end, Laeticia, habituellement prompte pour démentir les rumeurs à propos de son mari, a posté sur Twitter, un lien vers un article à propos d’une thérapie génique révolutionnaire ayant reçu le feu vert des autorités américaines mercredi dernier. Ce traitement prometteur - 39 % des patients sont en rémission complète ! - et coûteux - 373.000 $ par malade - consiste à modifier génétiquement les cellules du système immunitaire pour lutter contre le cancer.