People
Paul Marciano aurait harcelé pendant plusieurs semaines la mannequin alors âgée de 18 ans.

Dans la vague de dénonciation de harcèlement sexuel dans le monde de la mode et du cinéma, chaque semaine apporte ses nouvelles déclarations chocs. Cette fois, c'est l'actrice et mannequin Kate Upton qui a décidé de faire entendre sa voix. Et comme chaque accusation, cela commence par un message sur les réseaux sociaux.

Le 31 janvier, Kate Upton a à son tour partagé son propre "#metoo" : " C'est décevant qu'une telle marque icone pour les femmes @GUESS emploie toujours Paul Marciano comme directeur créatif #metoo".


Visiblement, la jeune femme aurait également été victime de gestes déplacés. Dans une interview accordée au Time, l'Américaine explique que le co-fondateur de la marque de mode Guess a commencé à la harceler dès sa première campagne au sein de la maison de haute couture, à l'âge de 18 ans. Kate Upton s'est confiée sur ce moment déstabilisant : " Paul est venu vers moi, il a fermement agrippé mes seins et a commencé à les sentir, ou plutôt à jouer avec. Après que je l'aie repoussé, il a dit 'Je voulais m'assurer qu'ils étaient vrais'". Les faits ne se seraient pas arrêtés là selon la mannequin. Paul Marciano aurait continué à toucher toutes les parties de son corps " de manière dominante et agressive". 

Un jour, le directeur créatif aurait été jusqu'à avoir un contact physique intime avec elle en public. " Il m'a agrippée l'arrière de la tête afin que je ne puisse plus bouger et il a commencé à embrasser mon visage et mon cou. Je me rappelle ne pas avoir su dire 'Lâche-moi' car j'avais trop peur qu'il ne mette sa langue dans ma bouche. Je n'avais que deux solutions : faire tout ce que je pouvais pour me retirer et éviter les poursuites, ou frapper le CEO de Guess. J'ai décidé de simplement m'en extraire."

L'homme aurait également tenté à plusieurs reprises de se rendre dans la chambre d'hôtel de la jeune fille. " J'étais terrifiée". Face au refus de ses avances, elle apprend un jour qu'il a tenté de mettre fin à sa collaboration avec Guess.

Comme le rappelle le magazine, les allégations dans le monde de la mode ont souvent été ignorées. Du moins, jusqu'à maintenant. Marciano s'est pour sa part défendu des accusations de Kate Upton en les qualifiant " d'absolument fausses" et " absurdes". Il a déclaré au Time qu'il " n'avait jamais été seul avec Kate Upton. Je ne l'ai jamais touchée de manière inappropriée". Il ajoute qu'il soutient le mouvement #metoo, " et en même temps, je ne permettrai pas qu'on me diffâme et qu'on ternisse ma réputation".