People

"Dans un essai faisant partie d'un recueil féministe, l'actrice britannique qui a accouché quasi en même temps que la princesse Kate également d'une fille met en avant la dureté de mettre au monde un enfant et dénonce l'apparition rayonnante de Kate, comme s'il ne s'était rien passé...


Alors que la princesse Kate vient de faire son grand retour sur le devant de la scène royale, l'actrice Keira Knightley revient sur leurs accouchements quasi en même temps, et plus précisément la sortie de la maternité en 2015 de Kate à la naissance de la petite Charlotte. Elle-même a mis au monde sa fille Edie, un jour avant la naissance royale..

Dans un essai qui vient de sortir, intitulé The Weaker Sex, et qui fera partie d'une collection éditée par "The Feminists don't wear pink and other lies", l'actrice de "Pirates des Caraïbes" commence par décrire la naissance de sa fille : "Mon vagin s'est fendu. Tu es sorti les yeux ouverts. Les bras en l'air. Hurlant." Elle continue : "Je me souviens de la merde, du vomi, du sang, des points de suture." "Je me souviens de mon champ de bataille. Ton champ de bataille et ta vie palpitante. Survivante. Et je suis le sexe faible ? Et tu es le sexe faible ?", écrit-elle encore.


"Ne montre pas. Ne dis pas"

© Reporters

Elle continue à décrire avec des mots crus la difficulté d'accoucher et met alors en parallèle la perfection apparente de Kate Middleton sortie au bras de son époux avec Charlotte dans les bras, maquillée, coiffée, portant des talons, semblant rayonnante 7 heures après la naissance de sa fille. Pour Keira Knightley, toutes les femmes sont égales devant cet acte puissant et éprouvant de donner la vie et à cacher cette vérité, on ne rend service à aucune femme... Une démonstration selon elle qu'aucune femme n'est le "sexe faible" après avoir vécu cela.

Ainsi s'adresse-t-elle dans son essai à Kate : "Cache. Cache notre corps fendu, nos seins qui perdent du lait, nos hormones qui font rage. Sois belle. Sois stylée, ne montre pas le champ de bataille, Kate. Sept heures après ton combat contre la vie et la mort, sept heures après que ton corps se soit déchiré et qu'une vie sanglante et hurlante en soit sortie. Ne montre pas. Ne dis pas. Reste debout là avec ta fille et sois immortalisée par un groupe de photographes masculins."