People Dans le dernier épisode de la série "L'incroyable Famille Kardashian", la mère de Kim explique son choix.

Les paroles de Rihanna "Shine bright like a diamond" n'auront jamais paru aussi vraies. Quand on a de l'argent, parfois, la seule chose qui manque, ce sont des idées. Mais Kris Jenner a bien réfléchi à l'investissement qu'elle pourrait faire, y compris une fois qu'elle aura quitté ce monde. Elle a d'ailleurs tout prévu puisqu'après son décès, elle souhaite être transformée... en diamant. Elle a d'ailleurs déjà acheté la boîte qui "l'exposera".

Complètement fou, direz-vous. Oui mais pas impossible. En effet, la science et un beau budget rendraient ce rêve possible. En effet, nos cendres sont composées de carbone, tout comme la matière première du diamant. Le processus est finalement assez "simple". Le carbone est chauffé afin d'être transformé en graphite. On réaugmente ensuite la température pour atteindre les 1.500°C. La matière est dès lors compressée pour se transformer en diamant. Après quelques semaines ou quelques mois, on obtient cette très belle pierre. Il suffit de 2g de carbone pour produire un diamant.

Interrogé par Motherboard, Rinaldo Willy, fondateur et PDG d'Algordanza, une entreprise de pompes funèbres produisant des "diamants du souvenir" en Suisse, affirme que la taille et la couleur peuvent varier en fonction de la qualité et de la quantité de carbone. Par exemple, si la personne portait un dentier ou une prothèse, la matière extraite sera moins pure. Il ajoute que des personnes qui ont subi une chimiothérapie donnent souvent des diamants de couleur plus pâle.

Le prix de cette opération est estimé entre 2.700 et 5.000 euros, selon la taille du diamant.

Le scientifique affirme qu'un joaillier ne parviendrait pas à faire la différence entre un diamant naturel et "artificiel".