People

Invité sur le plateau de C l'hebdo, Maître Ardavan Amir-Aslani a confié douter de la sincérité de la fille du rockeur dans l'affaire controversée de l'héritage de Johnny Hallyday.

L'avocat de Laeticia, maître Arda­van Amir-Aslani, a réfuté les rumeurs qui tournent sur sa cliente : "Elle est proche des premiers enfants de l'artiste. Ce n'est pas la marâtre que l'on essaye de présenter. Elle a tout fait, toute sa vie, pour faire en sorte que ces enfants-la restent dans le giron familial. "

Il a également confié douter de la sincérité de la fille du rockeur, Laura Smet. Dans sa lettre post-mortem, celle-ci explique qu'elle n'a pas pu dire adieu à son père, regrettant également que son père ne lui ait rien laissé comme bien matériel ou symbolique."L'artiste était toujours là pour ses enfants, il n'a pas manqué de géné­ro­sité à l'égard de ses enfants. Et ce n'est même pas contesté. L'appar­te­ment de Laura, rue Bona­parte, ça été payé par qui ?", a déclaré l'avocat.

Il précise aussi avoir voulu prendre rendez-vous avec les enfants du rockeur, avant que les recommandés n'arrivent. "Elle (Laeticia) était prête à faire tous les gestes possibles", souligne-t-il.

La justice a examiné ce vendredi 30 mars la requête des aînés du rockeur. Une décision est attendue pour le 13 avril.