People

"Se faire enlever l'utérus à 37 ans, c'est jeune, mais je dois avancer", a-t-elle déclaré dans Paris Match.


La jeune femme a pris cette décision irréversible afin de mettre un terme à son calvaire, causé par l'endométriose. Pour rappel, cette maladie qui touche de nombreuses femmes rend les menstruations extrêmement douloureuses, à tel point que certaines sont obligées de rester alitées pendant toute la durée de leurs règles. C'est la présence de muqueuse utérine en dehors de l'utérus qui cause tous ces désagréments. Souvent diagnostiquée sur le tard, cette maladie peut devenir une source de traumatisme pour les femmes.

Dans Paris Match, Enora Malagré explique les raisons de son choix radical. "Quand je suis en crise, je peux être HS pendant 48h. Se faire enlever l'utérus à 37 ans, c'est jeune, mais je dois avancer."

Sans utérus, plus de règles et donc plus aucune douleur pour l'animatrice qui a bien pesé le pour et le contre avant de faire part de sa décision publiquement. Il y a un an sur Europe 1, elle expliquait déjà envisager cette solution même si l'idée de ne plus avoir d'utérus la faisait paniquer.

"Trois fausses couches par an"

Toujours dans Paris Match, elle déclare qu'à "l'époque de TPMP, j'ai fait jusqu'à trois fausses couches par an, ça m'a bouffé la vie".

En plus de causer d'incomparables douleurs, la maladie complique fortement les grossesses. On se souvient d'ailleurs de la joie de Laetitia Milot qui annonçait qu'après tant d'années de lutte contre l'endométriose qu'elle était enfin tombée enceinte.