People
Harvey Weinstein est maintenant considéré comme un paria à Hollywood suite à l'afflux de témoignages le mettant en cause. Mais, selon certains acteurs et actrices, il n'est pas le seul à agir de la sorte.


Depuis les enquêtes du New Yorker et du New York Times, de nombreuses actrices et anonymes sont sorties du bois pour dénoncer publiquement les agissements du très influent Harvey Weinstein. Trois femmes ont formellement accusé le producteur de 65 ans de viol tandis que d'autres ont raconté avoir été victimes de harcèlement sexuel.

Cara Delevingne, Rosana Arquette, Gwyneth Paltrow, Angelina Jolie, Emma de Caunes, Judith Godrèche,... Les témoignages sur cette affaire sont nombreux.

Rose McGowan est l'une des actrices citées dans le New York Times comme ayant passé un accord amiable avec Harvey Weinstein après un incident. Elle a lancé une véritable campagne sur Twitter pour obtenir la démission de la totalité du conseil d'administration de la Weinstein Company, y compris Bob, le frère de Harvey et cofondateur de leur maison de production: "Ils étaient tous au courant", dénonce-t-elle.

"Il est très fréquent de rencontrer des réalisateurs qui abusent de leur position"

Dans le Guardian, Léa Seydoux a publié une tribune dans laquelle elle confie rencontrer des hommes comme Harvey Weinstein "tout le temps". "C’est la chose la plus dégoûtante dans cette histoire: tout le monde savait ce que Harvey faisait et personne n’a rien fait. Il est incroyable qu’il ait pu agir comme ça pendant des décennies et garder sa carrière. C’est seulement possible parce qu’il a énormément de pouvoir. Dans ce milieu,, il est très fréquent de rencontrer des réalisateurs qui abusent de leur position. Ils sont très influents, c’est comme ça qu’ils s’en sortent. Avec Harvey, c’était des abus physiques. Avec d’autres, ce sont juste des mots. Il faut être très forte pour être une femme dans l’industrie du cinéma."

"La première fois qu’un réalisateur m’a fait une remarque déplacée, j’avais environ 20 ans. Je respectais beaucoup son travail. Nous étions seuls et il m’a dit: 'J’aimerais pouvoir faire l’amour avec toi. J’aimerais pouvoir te baiser.' Il avait eu des relations sexuelles avec toutes les actrices qu’il avait filmées. Un autre réalisateur avec qui j’ai travaillé filmait de très longues scènes de sexe qui duraient des jours. Il rejouait les scènes encore et encore dans une sorte de stupeur. C’était très grossier. Un autre réalisateur a essayé de m’embrasser. Comme Weinstein, j’ai dû le repousser physiquement. Il a agi comme un fou, hors de lui car je ne voulais pas avoir de relations sexuelles avec lui. Si vous êtes une femme travaillant dans ce milieu, vous devez vous battre parce que c’est un monde très misogyne, poursuit l'actrice française.

"C'est partout dans l'industrie"

Progressivement, les langues se délient et jettent une lumière crue sur des pratiques qui, selon certains, minent depuis longtemps Hollywood.

Harvey Weinstein n'est que "le sommet de l'iceberg", insiste l'acteur et réalisateur Rob Schneider ("Inside Amy Schumer") dans une vidéo publiée par le site TMZ où il dit avoir été lui-même harcelé par un cinéaste célèbre lorsqu'il était jeune. "Les acteurs, les actrices plus que les hommes, sont particulièrement vulnérables. Ils ont besoin d'un agent et les agents sont répugnants aussi. Les directeurs de casting, les producteurs, les réalisateurs, c'est partout dans l'industrie".