People

"Je faisais pipi sur ma chaise" : harcelé à l'école par son enseignante, le chanteur témoigne de profondes souffrances qu'il n'a pas pu dévoiler à l'époque.


A Agathe Lecaron qui l'interviewait, il a confié son calvaire à l'école primaire suite aux intimidations d'une institutrice qui l'avait pris comme bouc-émissaire : "Elle avait décidé que c'était moi, que c'était moi qu'elle allait harceler. J'étais mis sur une chaise, où je devais attendre pendant une heure, deux heures, sans bouger. Je demandais d'aller à la toilette, je n'avais pas le droit, et je faisais pipi sur ma chaise".

Une solitude totale et angoissante

Le petit garçon n'ose pas en parler à sa famille, creusant encore son sentiment de solitude : "Je cachais la réalité de ce qui se passait. C'est-à-dire que je me retrouvais seul à l'école, seul en rentrant de l'école, seul à la maison".

Mais les choses ne se sont pas arrêtées là pour ui. Au collège, ce sont ses "camarades" de classe qui vont le harceler, parce qu'ils ne le considèrent pas comme eux : "C'étaient des gens de mon âge dans ma classe. Ils m'appelaient le Libanais, le pédé. Pas seulement avec des mots, mais avec des trucs, des objets, des canettes, des cailloux, que je recevais sur la tête", explique, encore marqué, Mika.

Toujours incapable d'en parler, l'adolescent va avoir recours à des subterfuges pour pouvoir éviter ce climat rampant de haine. Il arrivera toujours 5 minutes en retard à chaque cours, histoire de se glisser à sa place et éviter les intercours et les confrontations. La situation va lui causer des souffrances psychologiques mais également des troubles de l'apprentissage "très sévères et très sérieux". "Je n'écrivais plus, je lisais très mal. Et j'avais honte de le dire à ma famille, à mes parents, parce que c'est comme si je n'étais pas assez normal".

Le jeune homme réussira à sortir de cette spirale infernale grâce à la musique et à la chanson qui peu à peu vont lui permettre de retrouver de l'estime de soi et de la confiance et renouer avec l'écrit. Un chemin vers la résilience qui a pris des années... D'où son témoignage pour aider celles et ceux qui sont harcelés à réussir à parler.