People À l'occasion d'une conférence sur le VIH, le chanteur britannique a souligné la responsabilité des géants du Web dans les discours haineux. Il a condamné ceux qui mettent en avant la liberté d'expression pour justifier les insultes.

Le chanteur Elton John était l'invité d'une conférence sur le VIH, organisée par le National AIDS Trust britannique. Durant son speech, il en a profité pour pointer du doigt la responsabilité des acteurs du web en ce qui concerne le harcèlement et les discriminations en ligne. "Il faut faire pression sur les géants du Web. Non pas parce qu'ils sont mauvais mais parce que ce sont des outils qui permettent de faire quelque chose de bien", a-t-il affirmé lors d'une interview avec BBC.

Elton John ne comprend pas pourquoi ces grandes compagnies autorisent ces comportements. "On voit des propos si écœurants sur les réseaux sociaux. Les sociétés doivent agir et réaliser qu'elles encouragent les messages haineux", a défendu l'artiste. Pour lui, Facebook et Instagram "ne font rien pour endiguer le flot de haine sur Internet".

Et à ceux qui se plaindraient d'une atteinte à leur "liberté d'expression", Elton John leur répond froidement: "qu'elle aille se faire foutre, leur liberté d'expression".

Selon le chanteur aux lunettes colorées, la solution est évidente: le boycott. "Sans argent, les compagnies de tech seront obligées de se secouer. Ces gens ont une responsabilité et pour l'instant, ils n'ont rien fait pour lutter contre les discriminations et l'homophobie", a-t-il conclu.