People Brafman sera épaulé par Blair Berk, avocate qui a défendu Mel Gibson, Britney Spears, Halle Berry ou Lindsay Lohan.

Benjamin Brafman a donc été choisi pour représenter le surpuissant producteur hollywoodien Harvey Weinstein dans un procès qui s’annonce déjà particulièrement médiatisé. Weinstein devrait être poursuivi pour le viol présumé de l’actrice Paz de la Huerta. Une enquête est toujours en cours dans ce dossier qui pourrait s’épaissir au fil des semaines et des mois à venir au vu de la petite centaine de témoignages d’autres femmes qui accusent elles aussi Weinstein d’agressions à caractère sexuel.

Benjamin Brafman s’était fait un nom de ce côté de l’Atlantique grâce à un autre dossier d’agression sexuelle : celui de l’ex-patron du FMI, le Français

Dominique Strauss-Kahn accusé de tentative de viol. Mais Brafman a aussi défendu Michael Jackson, les rappeurs Puff Daddy et Jay Z, ou encore Martin Shkreli, "l’homme le plus détesté d’Amérique", accusé d’avoir fait exploser le prix d’un médicament contre le VIH.

Issu d’une famille juive orthodoxe de survivants de l’Holocauste, celui qui se surnomme lui-même "le petit juif de Brooklyn" a gravi les échelons jusqu’à devenir "l’avocat dont chacun doit avoir le numéro de téléphone, quand il a des ennuis", a écrit le "New York Magazine" dans un long article qui lui était entièrement consacré sous le titre "Little Big Man".

Avant de devenir cet avocat incontournable, Brafman a débuté sa carrière par la défense de "truands de moyenne envergure". Une clientèle qui lui a permis de faire ses gammes et de parfaire son art oratoire impressionnant.