People

4 années sans sacre pour la Wallonie depuis Noémie Happart en 2013.

“Encore une Flamande et une fille de famille riche!” , a-t-on entendu dès l’annonce du verdict.

Il est vrai que la fille vient à nouveau du fief (Flandre occidentale) de la présidente du comité National de Miss Belgique, Darline Devos.

Quatre années de suite qu’une néerlandophone remporte la couronne.

Au terme d’une cérémonie de plus de deux heures trente, présentée par Miss Belgique 1995 Véronique De Kock et Patrick Ridremont (avec Miss Belgique 2011 Justine De Jonckheere et Noémie Happart, notre dernière gagnante francophone - 2013 - en coulisses), la couronne est venue coiffer la tête de Romanie Schotte.

Pendant un an, la demoiselle de 19 ans, originaire de Bruges et étudiante en management représentera notre royaume.

Elle repart avec la Volvo V40 (Peugeot ayant quitté le navire Miss Belgique qui chavire d’année en année) et succède ainsi à Lenty Frans, Miss Belgique 2016 et également Miss Europe dont elle a reçu l’écharpe des mains de sa petite sœur durant l’émission.

Sa première dauphine se nomme Delphine Devos (Miss Flandre).

Quant à la miss Liège, Eva Mira, elle ferme la dernière marche du podium en terminant deuxième dauphine.

Seulement quatre francophones dans le top 12 alors qu’au départ elles étaient treize sur trente finalistes.

Encore plus cruel quand on sait qu’elles ne sont plus que deux dans le top 6 et une seule dans le top 3. “Est ce que les votes ont été truqués par les Russes cette année ?", balance Patrick Ridremont en rigolant.


“Une élection sans quiz et sans intérêt”

La cérémonie a laissé les nombreux spectateurs sur leur faim.

Apres une ouverture sur du Bruno Mars et dans une ambiance de discothèque au cœur d’un théâtre du Plopsa sold-out, ce sont les centaines de supporters des trente finalistes qui ont donné de la voix au passage de leur reine de beauté.

Et ce sont Delphine, Jennifer et Raphaëlla qui étaient le tiercé gagnant de l’applaudimètre.

Avant le traditionnel défilé en bikini, Miss Belgique 2016, Lenty Frans, s’est lancée dans quelques pas de danse classique entre les coups – mais où sont passés les artistes, à part la prestation toujours aussi époustouflante de l’imitateur Olivier Laurent ?

Entre une Emma Heesters – inconnue au bataillon – qui reprend du Justin Bieber ou le pitoyable groupe flamand des Roméos – quel massacre, nos oreilles sifflaient mais ils ont bien fait rire la salle ! – c’était le néant.

Tiré en longueur et vu que le quiz de culture générale – généralement culte avec leurs perles – a été transformé (le choix entre quatre photos et en parlant pendant vingt secondes : ridicule) cette année, restent les distinctions reçues (Beach Babe pour Eva), les couacs du direct (les micros foireux au son de feux d’artifices des horribles Roméos) ou des miss plus bronzées que la normale (bonjour, le banc solaire) à se mettre sous la dent.

Ou un improvisateur de Patrick Ridremont pour détendre l’atmosphère. “C’est con mais moi, une miss qui parle de chicons, j’adore..!” , a plaisanté l’acteur/réalisateur lors du quiz modifié. “Ne pas oublier de me demander en ami sur Facebook, peut être que j’accepterai !”


Romanie Schotte : “Je ne m’y attendais pas du tout”

La nouvelle Miss Belgique 2017 Romanie Schotte n'en revient toujours pas.

"Mes jambes en tremblent encore", a déclaré dans l'émotion l'étudiante brugeoise de 19 ans. "Cela va être une année très chargée pour moi avec des points presse et des obligations envers les sponsors. Je ne réalise pas encore en ce moment", a commenté Romanie Schotte. "Les autres candidates étaient si fortes. C'est une expérience unique de pouvoir porter la couronne durant une année", a-t-elle ajouté. Sa première dauphine, Delphine Devos, est aussi originaire de Flandre occidentale, la seconde dauphine Eva Mira, est pour sa part originaire de Saint-Nicolas près de Liège. C'est l'unique wallonne sur le podium, "mais nous ne préoccupons pas de cela", affirme l'organisatrice du concours, Darline Devos. "A partir du moment où les filles montent sur le podium, nous oublions d'où elles viennent". Il est déjà très probable que Romanie Schotte se présentera à Miss World, avance Mme Devos. Elle ajoute qu'il a été difficile d'éliminer les autres candidates, mais que Romanie s'est imposée comme la meilleure.